Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Djono, le temps de l’impunité est révolu


Alwihda Info | Par Blanche KERE - 1 Juin 2015 modifié le 1 Juin 2015 - 11:24

La Centrafrique se relève d’une grave crise qui l’a laissée épuisée, sa population n’aspire aujourd’hui qu’au retour de la paix et de la stabilité. Elle ne pourra plus supporter que ses représentants profitent de leur statut pour manigancer des plans pour assurer leur avenir personnel. La perspective des élections est aujourd’hui repoussée de quelques mois.


Centrafrique : Djono, le temps de l’impunité est révolu
Ce temps donné ne doit pas servir de prétexte aux opportunistes pour tenter de profiter comme des goinfres de la mangeoire quand les centrafricains sont déjà tellement affamés. Les manigances n’ont pas leur place sur la scène politique. Assez !! On est en droit d’être sur nos gardes avec Gontran Djono. En voilà un encore et toujours aux aguets et toujours près à intriguer pour tenter de bien se placer. L’homme a plus d’un tour dans son sac pour évincer ceux qui ne servent pas ses intérêts et pour se placer en tête. Assurément il sait manipuler les opinions, puisqu’il a réussi au forum de Bangui à se présenter comme le leader des ex-seleka, alors qu’on peut se demander sur quoi repose sa légitimité. Et aujourd’hui, il siège au comité de suivi du forum de Bangui en tant que représentant des groupes armés, recommençant son tour de passe-passe. Mais est-ce que les groupes en question se reconnaissent dans ce monsieur Djono ? C’est une autre histoire…
Cette façon de tirer les ficelles est dangereuse pour la Centrafrique en ces temps de reconstruction nationale. Ce neveu de Djotodia en a bien usé par le passé, notamment quand il était ministre d’état aux mines et au pétrole. Il était alors près à user de passe-droits et à tirer profit personnel de nos richesse nationales - en l’occurrence des diamants revendus illégalement. Notre pays est doté de richesses naturelles fantastiques, mais malheureusement le ciel nous a également fourni en politiciens véreux, sans vergogne et aux dents longues, qui lorgnent sur ces ressources pour en tirer profit personnellement. Dans une Centrafrique idéale, ces hommes et ces femmes prendraient conscience de l’importance de leur rôle, se retrousseraient les manches comme le font les gens qui veulent travailler, et porteraient le pays vers la reconstruction et le développement.
Djono l’ambitieux, voudrait nous faire croire qu’il se range aujourd’hui aux côtés de ceux qui mettent tout en œuvre pour réussir la prochaine échéance électorale. Mais qu’a-t-il vraiment en tête ?


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements