Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Ils menacent de descendre dans les rues de Bangui si Djotodia reste inerte


Alwihda Info | Par K.Eka Nicolas - 9 Octobre 2013 modifié le 9 Octobre 2013 - 22:24


Centrafrique : Ils menacent de descendre dans les rues de Bangui si Djotodia reste inerte
Rassemblement de la Nouvelle Génération Centrafricaine (R.N.G.C) Coordination Générale Adresse : Fès (Maroc) ; Tel : 00212 6 34 91 33 26

Communiqué de presse n°004/013

Face à la recrudescence des hostilités et du massacre à grande échelle perpétré sur la jeunesse centrafricaine en général et celle de Garga en particulier, le Rassemblement de la Nouvelle Génération Centrafricaine (R.N.G.C) prend position et condamne avec la plus grande fermeté ces actes inhumains entraînant le massacre d’une centaine de jeunes dans le village minier de Garga depuis hier matin.

La Nouvelle Génération Centrafricaine accuse les auteurs de ces crimes d’organiser le massacre et le génocide de la jeunesse centrafricaine pour des buts machiavéliques.

Nous interpellons directement le chef d’Etat de transition pour qu’il nous donne des explications claires à propos de ce massacre organisé.

Dans quelques jours, nous organiserons un débat autour duquel nous convierons tous les acteurs politiques sur ce sujet .Ils doivent immédiatement trouver une solution pour faire cesser ce massacre sans délai.

La jeunesse centrafricaine a droit à la protection.

Nous rappelons aux autorités centrafricaines les articles suivants de la déclaration des droits de l’homme :

-Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

-Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Et l’article 1 de la chartre constitutionnelle de transition :

-La personne humaine est sacrée et inviolable. Tous les agents de la puissance publique, toute organisation, ont l’obligation absolue de la respecter et de la protéger.

Si aucune solution n’est trouvée, bientôt nous sortirons dans les rues pour exprimer notre ras-le-bol comme au temps de Bokassa.

A bon entendeur….

Fait à Fès, le 09/10/13
Pour le R.N.G.C, le Coordonnateur Général, K.Eka Nicolas


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements