Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Jean-Serge Bokassa en fait-il trop ? ou l'affaire Ambroise WODO


Alwihda Info | Par Sandra Martin-White - 4 Août 2016 modifié le 4 Août 2016 - 18:30


Sandra Martin-White
.
Bangui (LNC) – Il porte un nom lourd de sens en Centrafrique, celui de BOKASSA, qui d'une manière ou d'une autre aura marqué les consciences dans le pays. Lui s'est fait un prénom, tout seul, à tel point que Touadera lui a confié le poste ministériel le plus sensible du gouvernement, celui de l'intérieur, étant donné la situation d'insécurité galopante toujours en cours dans le pays. Parcours sans faute jusque là, mais vient-il de trébucher de son socle par un acte d'abus de pouvoir ? A voir....

Il vient de signer un arrêté ministériel, suspendant administrativement pour 3 mois, un chef de quartier à Bangui, celui de Kangba dans le 2ème arrondissement, et du nom d'Ambroise Wodo.

En soi, rien de dramatique, ni ne méritant indignation. Mais ce sont les motifs justifiant cette suspension de Mr Wodo qui posent souci, et quelque part confinent à une sorte d'abus de pouvoir ou d'autorité de Mr le ministre.

DETAIL DE L'AFFAIRE

Dans le contenu de l'arrêté ministériel, Mr Ambroise Wodo chef du quartier Kangba est suspendu de sa fonction municipale pour une période de 3 mois, avec traduction devant le Conseil Municipal de la ville de Bangui.
Il y est accusé d'incitation à la désobéissance civique et de manquement grave à ses obligations.
.
Ce qui est tout simplement ridicule et risible pour qui connait le dossier.
.
Ambroise Wodo, technicien de salubrité de l'environnement de formation, participait à une émission sur Radio Ndeke luka sur l'insalubrité, dans le cadre de l'opération Toumba Zende (dont en passant les résultats portent à caution), et lors de cette émission, il ne donnait que des avis et des conseils de technicien.
;
Et de toutes les manières, il suffit de réécouter l'émission en question pour s'en rendre compte.
.
Aussi, les accusations portées contre lui sortent en droite ligne de l'imagination du ministre de l'intérieur, manifestement actuellement bien surmené.
.
L'AVIS DE WODO

"Je ne me reconnais pas du tout dans cette affaire. J'intervenais sur Radio Ndeke Luka à propos des résultats insatisfaisants de l'opération toumba zende. Je suis à la direction de la santé communautaire. Et j'ai donné les grandes orientations pour mieux recadrer cette opération. Maintenant on a qualifié mes propos de diffamations et même d'incitation à la désobéissance civique, et un manquement grave dans l'exercice de mes fonctions de chef de quartier ?"
.
Et qu'en dit le maire de Bangui ?
Il botte fort courageusement en touche, déclarant qu'il serait trop tôt pour qu'il se fasse une opinion sur le dossier.
.
CONCLUSION

Ambroise Wodo a commis une erreur, celle de n'avoir tout simplement fait que dire la vérité.
L'opération Toumba zende est un échec retentissant, de la communication, pas plus. Et cela, en tant que technicien de salubrité, il l'avait bien compris.
.
Pas bon de dire la vérité quand cela contredit une certaine propagande officielle.
Et Jean-Serge Bokassa, le ministre star du gouvernement s'est fourvoyé en faisant le sale boulot.
.
Il n'en sort certainement pas grandi, mais ridicule.
.
Le dossier Ambroise Wodo est vide, et il le sait mieux que quiconque.
.

Août 2016 LAMINE MEDIA


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements