Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : La France n'exclut pas une intervention militaire avec le Tchad


Alwihda Info | Par - 19 Octobre 2013 modifié le 19 Octobre 2013 - 10:36

Une intervention en Centrafrique afin de restaurer la sécurité serait plus simple et coûterait moins cher que celle du Mali sachant que le Tchad et la Centrafrique sont deux pays voisins. Les forces françaises et tchadiennes disposent chacun d'un contingent sur place. De plus, l'armée française dispose de plusieurs éléments de l'opération épervier au Tchad, des avions et du matériel militaire.


Le Président Idriss Déby a reçu hier matin le chef d'Etat-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud. Crédit photo  : Présidencetchad
Le Président Idriss Déby a reçu hier matin le chef d'Etat-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud. Crédit photo : Présidencetchad
N'DJAMENA (Tchad) - Le Président Idriss Déby a reçu hier matin le chef d'Etat-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud et l’Ambassadrice de France au Tchad, Mme Evelyne Decorps. L'audience a durée près d'une heure, le dossier centrafricain était au centre du sujet.
 
« Ce sont bien sûr des actions militaires »
 
Le chef d'Etat-major des armées françaises a été clair sur l'origine des actions envisagés en Centrafrique, il évoque des actions militaires, renforcés par l'aval de l'ONU et l'entrée du Tchad au conseil de sécurité de l'ONU en tant que membre non-permanent.
 
« Je pense que nous pouvons faire sans doute ce que nous avons fait d’autres fois y compris au Mali, c’est à dire coopérer sur place. Comme vous le savez, le gouvernement français a déjà fait un certain nombre d’annonces et soutient le fait que l’ONU s’occupe directement. Comme le Tchad vient d’être élu pour une période deux ans membre du Conseil de sécurité, ça va encore renforcer les capacités d’action en commun sur place. Ce sont bien sûr des actions militaires », a déclaré le Chef d’Etat major général des armées françaises après son entretien avec le Président de la République.
 
Militairement, le Tchad et la France ont prouvés qu'ils pouvaient coordonner leurs actions, à l'exemple de l'intervention au Mali. On se rappelle que le Tchad avait même permis à la France de faire décoller ses avions depuis son territoire. Une intervention en Centrafrique afin de restaurer la sécurité serait plus simple et coûterait moins cher que celle du Mali sachant que le Tchad et la Centrafrique sont deux pays voisins. Les forces françaises et tchadiennes disposent chacun d'un contingent sur place. De plus, l'armée française dispose de plusieurs éléments de l'opération épervier au Tchad, des avions et du matériel militaire.

Crédit photo : Présidencetchad
Crédit photo : Présidencetchad
Lors d'un précédant discours, Idriss Déby n'a pas caché son inquiétude de voir le territoire centrafricain abriter des terroristes et des rébellions pouvant déstabiliser la sous-région. La Centrafrique est en proie à une guerre inter-religions entre chrétiens et musulmans, les ressortissants tchadiens -qui sont minoritaire- en sont les premières victimes. La Séléka, le groupe armée qui a récemment pris le pouvoir est de plus en plus contesté par la population, des groupes d'auto-défense -notamment dans les villages- prennent le relais pour assurer leur sécurité face aux exactions et la nouvelle armée républicaine ne contrôle même pas la moitié du territoire sachant que Michel Djotodia, le Président de la Transition n'arrive toujours pas à former sa propre garde présidentielle, après avoir été lâché par une société de sécurité privée française qu'il n'a pas pu payer. L'insécurité est grandissante, le mois dernier, le porte-parole de la Présidence a été agressé par un ex-officier de la Séléka, en plein jour.

Les ressortissants tchadiens en Centrafrique ont récemment formulés une politique de retour, demandant au gouvernement tchadien de s'occuper de leur sort.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements