Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique: La Séléka prend acte des conclusions du sommet extraordinaire de la CEEAC


Alwihda Info | Par - 23 Décembre 2012 modifié le 23 Décembre 2012 - 06:19

COMMUNIQUE DE PRESSE de la Séléka CPSK-CPJP-UFDR-FDPC
Relatif au Sommet de Ndjamena et à la prise de la ville d'Ippy



Ce jour, nous rendons public que le FDPC du Général Abdoulaye Miskine a rejoint la Séléka qui est, désormais, constituée de quatre mouvements armés.
Ceci étant, la Séléka, prend acte des conclusions du sommet extraordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEEAC, tout comme elle l'avait fait devant l'interposition militaro-diplomatique unipartite du Tchad dans l'actuel conflit centrafricano-centrafricain.
Cependant, la Séléka informe l'opinion publique qu'elle brandi désormais l'Exigence Nationale à savoir LE TEMPS. Le Peuple centrafricain, qui a tellement souffert du régime prédateur de Bangui, n'a plus assez de temps à perdre dans de longues négociations qui in fine ne profitera qu'au Général François Bozizé dans sa volonté de se maintenir au pouvoir bien au delà de 2016. C'est pourquoi nous avons, il y'a quelques jours, dénoncé et condamné avec la DERNIERE RIGUEUR le projet de modification de la Constitution du Peuple.
Oui ! La Séléka refuse de laisser le temps diplomatique briser la véhémence militaire de ses combattants. C'est une Exigence Nationale que de gagner du temps pour libérer le Peuple centrafricain de la prédation. Notre objectif est tout simple : changer la mal gouvernance du Général François Bozizé, par la force ou par le dialogue. Et si c'est par le dialogue, alors ce sera une solution consensuelle, impliquant toutes les parties composantes de la vie politique et sociale de notre pays. D'ailleurs, la ville d'Ippy est passée sous notre contrôle ce soir 21-12-12.
Nous appelons à la sagesse des contingents tchadiens déployés en Centrafrique de respecter les termes de leur engagement rendus publics sur les ondes qui leur interdit tout affrontement contre le Peuple centrafricain à travers ses combattants. A notre connaissance, ni L'Union Africaine ni le Conseil de Sécurité de l'Onu n'ont pris une résolution autorisant le Tchad à aller tirer sur les Centrafricains.
Nous appelons donc nos compatriotes à un sursaut d'orgueil pour continuer à soutenir les efforts de la Séléka, et de ne pas se livrer à des actes de pillages et de vols des biens d'autrui.
Nous en appelons à l'opinion internationale de bien vouloir comprendre, une fois pour toutes, que le Général François Bozizé est le grave mal qui constitue le blocage permanent dans notre pays. Depuis 2003, il a excellé par la parole non tenue. Est-ce bien ce modèle de démocratie que l'on nous demande d'appliquer à nos institutions en Afrique ?
Fait le 20 décembre 2012
Pour la Séléka,
Justin Mambissi Matar


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements