Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Centrafrique : La gaffe de l'imam de Bangui ?


Alwihda Info | Par Zagor - 6 Mars 2014 modifié le 6 Mars 2014 - 02:53


Par Zagor

L'imam Kobine, président de la communauté islamique de Centrafrique. Photo : Thomas Vampouille / Metronews
L'imam Kobine, président de la communauté islamique de Centrafrique. Photo : Thomas Vampouille / Metronews
« Si les musulmans centrafricains n'avaient pas opté pour un silence complice, cela n'aurait pas duré plus d'un mois », signé Imam Kobine Layama.
 
De quel silence complice notre cher représentant, le président de la communauté islamique de Centrafrique (communauté dont les membres n’existent plus maintenant !!!l), le plus grand Imam de Bangui, fait-il allusion ? 
 
Est-ce que le musulman lamda de Centrafrique doit comprendre, à travers cette phrase de ce grand Imam de ‘’Bangui’’,  que c’est par sa faute qu’il est aujourd’hui chassé, massacré, brûler, mangé pillé etc. ??? Voila un Imam qui se dit président, haut représentant, d’une communauté aux abois qui a tout perdu, persécutée sur son propre sol, trouve à dire sur une chaîne internationale. Est-ce que les persécutions des musulmans centrafricains ont-elles commencé qu’auprès le départ des Séléka ou datent-elles de très longtemps ? 
 
L’Imam de Bangui, dites-moi, il prie dans quelle mosquée ? Aucun musulman de Centrafrique, je ne sais pas si y’en a encore, ne reconnait ce monsieur !!!! Il ignore totalement ou le fait à dessein, les horreurs que les musulmans de Bangui et ceux des provinces ont vécues et continuent de vivre encore… Il était ou quant ont massacrait, brûlait et mangeait les musulmans, détruisait les mosquées ? Bien sûre à l’archevêché avec Nzapalainga son complice !!! 
 
Ce monsieur n’a pas le droit de parler au nom  des musulmans de Centrafrique encore moins au nom de l’Islam. Je sais que, comme argument, tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, on les traite d’extrémistes et lui même avançait cet argument devant ceux qu’il rencontre. Ce n’est pas juste, c’est un aventurier. Nous sommes tous contre les exactions et les pillages des séléka mais dire que tous les musulmans sont complices ou optent pour un silence complice ce n’est pas sérieux. Qu’est ce que les musulmans ont fait pour mériter cette épuration éthique qui est aujourd’hui dénoncée par tous ceux qui sont épris de bon sens sauf lui ? Même certains de nos frères chrétiens sont choqués par ces atrocités pourquoi pas lui. Demandez- lui, il reste combien de mosquée dans ce pays et combien de musulmans à Bangui et en Provinces (à Mbaïki 0 zéro) ?
 
Je pense que pour une réconciliation digne et réussie entre les musulmans et nos fières chrétiens ou tout simplement entre fils et filles de ce pays, il faut changer d’interlocuteur car celui la ne représente rien et aucun musulman ne pourra accepter ces niaiseries.
 
Merci.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements