Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Le FRD lance un ultimatum à la Séléka


Alwihda Info | Par FRD - 12 Avril 2013 modifié le 12 Avril 2013 - 11:38


Des partisans du nouveau pouvoir à Bangui. Crédits photos : Diaspora média
Des partisans du nouveau pouvoir à Bangui. Crédits photos : Diaspora média
F.R.D Forces Révolutionnaires pour la Démocratie
 
DECLARATION OFFICIELLE
 
Peuple Centrafricain,
 
suite aux appels à l’aide répétés de nos compatriotes en RCA comme à l’extérieur du pays, relatif au climat d’insécurité déjà dénoncé par nos précédentes alertes ; et devant la détresse d’une population sans défense face aux violeurs et pilleurs que les autorité de Bangui n’arrivent pas à maîtriser, les Forces Révolutionnaires pour la Démocratie (FRD) ont décidées de prendre leurs responsabilités devant l’histoire afin de protéger les populations déprimées et démunies.
 
Nous lançons donc un dernier ultimatum aux autorités qui dirigent actuellement la République Centrafricaine de prendre leurs responsabilités pour rétablir un climat de sécurité et de paix propice à l’épanouissement des citoyens de notre pays, sans quoi nous serons forcé de le faire à leur place.
 
Ainsi nous voulons signifier à M. DJOTODIA, que nous n’hésiterons pas à rentrer en guerre contre la SELEKA et les autres troupes qui aujourd’hui sèment la terreur dans les villes et villages du territoire national.
 
Nous appelons donc à un sursaut national nos compatriotes centrafricains de l’intérieur ainsi que ceux vivant hors du pays à se mobiliser pour soutenir cette action qui ne vise ni plus ni moins qu’à ramener la paix et la sécurité dans la capitale et l’arrière pays.
 
Il est inadmissible que le gouvernement reste impassible et silencieux face à des actes criminels qui frappent le peuple. Nous avons une responsabilité vis-à-vis des populations, en tant que mouvement politique et politico-militaire que nous comptons assumer pleinement.
 
DJOTODIA et son équipe doivent répondre de ces crimes devant la justice internationale que nous n’hésiterons pas à saisir s’il le faut afin que réparation soit faite au peuple.
 
 
Que Dieu bénisse la Centrafrique.
 
Le Président   Nelson NDJADDER



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements