Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Le clan Bozizé mise sur des mercenaires ougandais ?


Alwihda Info | Par Ferdinand Taïno - 9 Avril 2014 modifié le 9 Avril 2014 - 22:53

François Nelson Ndjadder, leader centrafricain des FRD (Forces Révolutionnaires pour la Démocratie) se prononce sur le retrait du contingent tchadien et appelle à son retour. Il confirme également les rumeurs qui font état de mercenaires ougandais dans les rangs des Anti-Balles AK. Il accuse le fils du Président déchu, François Bozizé, d'acheter des armes.


Centrafrique : Le clan Bozizé mise sur des mercenaires ougandais ?
Le retrait du contingent tchadien était-il la solution ?

La seule solution c'est l'arrestation immédiate des responsables de ces milices et mercenaires. Je fait allusion à Bozizé, ses proches parents et fils. A l'heure où je vous parle, un des fils de Bozizé est entrain de réarmer les Anti-Balles AK et des mercenaires ougandais à la frontière camerounaise. Les forces tchadiennes doivent revenir.

Le rapport de l'ONU qui a accusé le Tchad est-il douteux sachant qu'il a été contredit par la CEEAC et plusieurs autres éléments ?

L'action de l'ONU est très douteuse parceque c'est un jeu politique que joue Bozizé et ses mercenaires. Bozizé sait que tant que les contingents tchadien, rwandais et burundais restent, ils ne va jamais prendre le pouvoir. C'est le même schéma que jouait Bozizé à l'époque quand il était en rebéllion, il a exiger le retrait des libyens pour avoir la voie libre.

A qui profite la campagne médiatique contre l'armée tchadienne ?

La campagne ne profite qu'à Bozizé qui rêve encore de reprendre le pouvoir en Centrafrique. J'exhorte l'ONU à ouvrir les yeux.

Vous, vous revendiquer leader et chef de mouvement, quels sont vos actions pour la paix et la cohésion en Centrafrique ?

Certe, je suis leader et mon mouvement FRD sera transformé en parti politique car je compte mener un combat politique pour mon pays. Pour le moment, mes carnets d'adresses et mes partenaires sommes entrain de faire un travail de fond en toute discrétion, pour mon pays et les centrafricains.

Le malheur des centrafricains c'est Bozizé, ses enfants, parents, Michel Djotodia et la Séléka. La paix reviendra qu'une fois leur arrestation et transfèrement sera fait, devant la CPI. Nous sommes sereins car notre lutte portera ses fruits et les centrafricains de bons coeur vont le reconnaitre.

Vous savez, les partisans de Bozizé me taxent de tous les noms parceque je porte un nom gravé en or plaqué. Ce sont des lâches qui fuient un débat corps-a-corps. Pour ma part, je suis un guerrier aguerrit et je les attend de pied ferme.



1.Posté par pkekoroy claurair darius le 11/04/2014 00:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu na meme ps de honte aujord''hui ce toi qui a demande arestation de Bozize et Djotodia ! Tu etais la porte parole de seleka ! Tu fait partie des masacres ds division qui est deroule en rca,a mon avie toi aussi il faut passe devant le bare termine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements