Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique: Le nouveau chef de la MINUSCA appelle à l'engagement des élites nationales


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 27 Août 2015 modifié le 27 Août 2015 - 14:19

PARFAIT ONANGA-ANYANGA REAFFIRME LE SOUTIEN DE LA MINUSCA A LA CENTRAFRIQUE ET APPELLE A L’ENGAGEMENT DES ELITES NATIONALES


PARFAIT ONANGA-ANYANGA REAFFIRME LE SOUTIEN DE LA MINUSCA A LA CENTRAFRIQUE ET APPELLE A L’ENGAGEMENT DES ELITES NATIONALES
PARFAIT ONANGA-ANYANGA REAFFIRME LE SOUTIEN DE LA MINUSCA A LA CENTRAFRIQUE ET APPELLE A L’ENGAGEMENT DES ELITES NATIONALES
Bangui, le 27 août 2015 - Le nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA), Parfait Onanga-Anyanga, a réaffirmé mercredi le soutien de l’organisation à la RCA, et appelé les élites du pays à un engagement accru, au cours de la conférence de presse hebdomadaire tenue au siège de la Mission.

« Les priorités de la MINUSCA restent les mêmes, à savoir protéger les populations civiles, contribuer au rétablissement de l’autorité de l’Etat et appuyer le processus politique vers la fin de la Transition et la restauration de l’ordre constitutionnel et la mise en place de nouvelles institutions à travers des élections démocratiques », a signifié le Chef de la MINUSCA qui s’exprimait face aux medias locaux et internationaux. Le premier défi étant d’accompagner le peuple centrafricain sur le chemin d’une paix durable à travers une réconciliation véritable et une cohésion sociale réussie.

« Accompagner les Centrafricains sur ce chemin impose au personnel civil et militaire de la MINUSCA un comportement exemplaire et même un rôle de modèle, conforme aux principes et valeurs qui font des Nations Unies une organisation respectable et respectée » a indiqué le Représentant spécial, avant de rappeler la Politique de Tolérance Zéro des Nations Unies en matière d’exploitation et d’abus sexuels.

Aux élites centrafricaines, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies a lancé un appel à l’engagement et à la responsabilité dans la reconstruction de la Nation centrafricaine. Ainsi, dira-t-il, « nous avons à cœur de conduire cette transition le plus vite possible dans les délais qui ont été agréés, de manière à ce que de nouvelles institutions et élites prennent sur elles l’immense responsabilité de parachever l’ouvrage que nous avons commencé ».

Evoquant les récents affrontements intercommunautaires à Bambari et à Bria, Parfait Onanga-Anyanga a déclaré que la MINUSCA prendra, pour sa part, toutes ses responsabilités, encouragée par les initiatives du gouvernement pour faire baisser les tensions entre les différentes communautés.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements