Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Le rapport de L'ONU qui accable la gouvernance de TOUADERA


Alwihda Info | Par Fatima K Lamine - 16 Décembre 2016 modifié le 16 Décembre 2016 - 17:23

Fatima K Lamine à New York pour LNC

Rapport interne rédigé par les experts des sanctions de l'ONU à l'intention du Conseil de sécurité.


(Extraits dont LNC a pu prendre connaissance)

"Le Nouveau gouvernement de Faustin Touadera a un pouvoir limité sorti de la ville de Bangui, et a échoué à convaincre la douzaine de bandes armées dans le pays à déposer les armes."

"Le gouvernement centrafricain n'a pas pu faire face à une situation sécuritaire qui s'est très détériorée depuis juin 2016."

"Depuis son retour, Jean-Francis Bozizé a maintenu et développé son réseau dans les groupes Anti-Balaka, et parmi les officiers de l'armée (FACA) à Bangui. [..] Son retour est une source de problèmes pour le président Toaudera, et peut expliquer la très récente mise en place d'une garde présidentielle."

Le fâcheux avec ce type de rapport désastreux, accusant le gouvernement de ne pas agir, c'est que le Centrafrique risque la double, voire la triple peine : Déplaire aux éventuels bailleurs de fonds, et en conséquence, priver le pays de l'aide financière dont il a tant besoin pour lutter contre l'insécurité et autres drames humanitaires.
Cela impactera aussi négativement sa notation sur le climat des affaires - investisseurs.

© Décembre 2016 – LAMINE MEDIA