Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Les Anti-Balaka ont "fait un travail appréciable" selon Bozizé


- 2 Mars 2014 modifié le 2 Mars 2014 - 12:13


Par Journal Le Pays Centrafrique

François Bozizé. Photo : Sources
François Bozizé. Photo : Sources
«Vous avez fait un travail appréciable par tous, mais en ce moment, vous êtes en train de chier dans vos pantalons», Dixit Bozizé.
 
Dans un entretien en privé sur le site Alwihda Info, probablement dans la soirée de mercredi dernier, l’ancien Président François Bozizé a reçu via internet, l’un des responsables de la milice d’autodéfense des Anti-Balaka. Cet entretien qui a duré près de 10 minutes, était essentiellement axé sur le comportement qu’affichent les Anti-Balaka qui sont désormais désavoué par une grande partie de la population et de la communauté internationale.


De toute évidence et selon toute vraisemblance, ce cadre du mouvement de la milice Anti-Balaka, a joint l’ancien Président Bozizé dans son lieu d’exil que l’on ignore encore en ce moment depuis son expulsion du Cameroun, afin de solliciter ses conseils pour la conduite à tenir par rapport à l’opprobre qu’essuie en ce moment mouvement. Pour ce responsable des Anti-Balaka qui n’a pas décliné son identité, contrairement au passé, ladite milice qu’il dirige est aujourd’hui confrontée à une situation qui les met en opposition avec les troupes internationales, notamment les forces Sangaris qui estiment que les Anti-Balaka ont exagérément débordés les limites du tolérable malgré tout ce qu’ils ont fait pour sauver le peuple centrafricain qui était pratiquement pris en otage par la Séléka. Ce responsable des Anti-Balaka a terminé sa première préoccupation en informant son interlocuteur Bozizé que les éléments français les ont demandés d’identifier et de cantonner les vrais Anti-Balaka et de démasquer les faux qui se sont greffés au mouvement et qui les salissent.
 
En réponse, le Président Bozizé qui, dans cet échange en langue nationale Sango, a d’abord apprécié l’acte nationaliste posé par les Anti-Balaka qui ont libéré le peuple centrafricain des envahisseurs de la Séléka. Mais, en revanche, ce dernier s’est indigné de l’ampleur qu’a prise le comportement et l’attitude qu’adoptent désormais les Anti-Balaka pourtant appréciés au départ, mais qui désormais met la population centrafricaine mal à l’aise à cause des multiples exactions qu’ils commettent et qui ne reflètent plus la nature de leur mission. «Pourquoi après avoir abattu un travail de digne nationaliste, vous chiés encore dans vos pantalons?» A fermement reproché le Général Bozizé a qui il a demandé de tout faire pour cantonner ses éléments soit au niveau de Pk 12 ou Pk 22, et procéder à un toilettage systématique au sein de des rangs et au besoin l’élimination physique pure et simple de tous les récalcitrants qui se prévalent d’Anti-Balaka, mais qui, en réalité en profitent pour enfoncer de plus en plus le pays déjà complètement à genoux. Et ce terme, le Général Bozizé l’a répété à trois reprises dans son intervention. «Après ce beau et loyaux service rendu à la nation de votre pays, qui vous a encore trompé pour ternir votre image après avoir parcourus plus 300 Km à pieds pour sauver des âmes innocentes?» A interrogé Bozizé. 
 
Toute fois, l’ancien Président centrafricain à conseiller le responsable des Anti-Balaka, d’adresser régulièrement un rapport aux forces Sangaris et MISCA, une fois ces éléments cantonnés, afin de faire la différence. Aussi, Bozizé à précisé qu’il suit de très près l’évolution de la situation en Centrafrique et qu’il ne manquera pas de faire une descente au pays afin d’y voire plus clair surtout que les choses commencent à se normaliser. Ainsi, la deuxième préoccupation était de savoir quelle est la conduite à tenir du fait que les responsables des Anti-Balaka étaient convoqués au lendemain de cet entretien par les forces Sangaris. En réplique, Bozizé a d’abord conseiller son interlocuteur de répondre à cette convocation, mais qu’à son niveau, il ne pouvait rien lui dire en ce moment là sur la conduite à tenir, puisque, ne connaissant pas l’ordre du jour en ce qui concerne les thématiques qui devraient être débattu. Cependant, Bozizé n’a pas fait fine bouche en interpellant aussi sévèrement ce commandant en chef des Anti-Balaka de prendre ses responsabilités pour contrôler ses éléments qui, depuis un certain temps ont jeté de l’opprobre sur le mouvement qui désormais fait la honte de la Centrafrique dans tous les pays du ponde. «Je vous souhaite beaucoup de courage. Je reviendrais et je vus salue et je salue aussi toute la population centrafricaine» A conclu le Général François Bozizé qui, selon certaines informations se trouverait en Ouganda pour certains et à Bouar pour d’autres. Affaire à suivre. 
 
Source : www.alwihdainfo.com
Décryptage : Journal Le Pays Centrafrique


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements