Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique : Les anti-balakas, prétendus sauveteurs veulent juste le pouvoir


Alwihda Info | Par Lorenzo Ganazoui- Yandoka - 5 Décembre 2013 modifié le 6 Décembre 2013 - 00:10

Bangui la capitale s’est comme d’habitude réveillée avec au menu, un petit déjeuné fait de cocktails de coups de fusils meurtriers, endeuillant du fait, plusieurs autres familles nonobstant celles déjà endeuillées sans réparations, des décennies durant. Or, il y avait d’un côté les seigneurs de la guerre qui ont amené au pouvoir le 24 mars dernier le nouvel homme fort de Bangui, et de l’autre côté les anti-balakas prétendus sauveteurs du peuple au départ, mais dont l’objectif aujourd’hui est clair : le POUVOIR.


Des hommes appartenant aux milices "Anti-balaka". Centrafrique. Crédit photo : Sources
Des hommes appartenant aux milices "Anti-balaka". Centrafrique. Crédit photo : Sources
Chers compatriotes,

Nous, membre du Collectif Touche pas à ma Constitution, apprenons avec consternation ce jour 05 Décembre 2013, les douloureux évènements une fois de plus perpétrés à l’endroit de la population civile dans la capitale Centrafricaine après ceux, perpétrés il y a plusieurs mois aujourd’hui à l’intérieur de toute la République, depuis le changement brutal intervenu le 24 Mars 2013.

Pendant que le peuple s’apprête à accueillir l’arrivée des troupes supplémentaires de la MISCA qui seront appuyées par les troupes Françaises sous mandat Onusienne, Bangui la capitale s’est comme d’habitude réveillée avec au menu, un petit déjeuné fait de cocktails de coups de fusils meurtriers, endeuillant du fait, plusieurs autres familles nonobstant celles déjà endeuillées sans réparations, des décennies durant. Or, il y avait d’un côté les seigneurs de la guerre qui ont amené au pouvoir le 24 mars dernier le nouvel homme fort de Bangui, et de l’autre côté les anti-balakas prétendus sauveteurs du peuple au départ, mais dont l’objectif aujourd’hui est clair : le POUVOIR.

Très cher compatriote, le Collectif par notre voix, condamne tout acte de barbaries de nature à entraver les efforts de la communauté internationale, visant d’une part, à porter secours à ceux de nos compatriotes dont les quotidiens sont déjà trop lourds de pertes et d’autre part, à ramener définitivement la paix à travers des élections générales démocratiques libres prévues avant fin Février 2015.

Par conséquent, le Collectif en appelle au sens patriotique des deux parties ainsi que celui de l’ensemble des forces vives de la nation, tout en les exhortant à un recours aux moyens pacifiques (négociations politiques) afin de garantir, la survie de nos populations et celle de notre Chère Patrie en constante déliquescence.

Pour finir, le Collectif tient à plaider auprès de la communauté internationale, pour une intervention sans délai des troupes françaises déjà sur le terrain, pour l’apaisement des souffrances des populations civiles.

Toutes nos condoléances aux familles endeuillées.

Fait à Acra, le 05 Décembre 2013
Lorenzo Ganazoui- Yandoka

COMMUNIQUE N° 2013/1001/CTC/GH/REP_


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements