Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Les criminels sont armés de kalachnikovs et de machettes !


Alwihda Info | Par Abbas Kayangar - 22 Février 2014 modifié le 22 Février 2014 - 22:08


Par Abbas Kayangar

Des armes de milices anti-balaka confisquées par les soldats français à Bangui le 7 février 2014 ( Archives/Issouf Sanogo/AFP)
Des armes de milices anti-balaka confisquées par les soldats français à Bangui le 7 février 2014 ( Archives/Issouf Sanogo/AFP)
En lisant certains articles postés ça et là par des intellectuels centrafricains qui au lieu de condamner a l’unanimité les crimes atroces commis par les bandits de la Seleka et ceux imputés aux fous Anti-balaka, ces intellos se bornent à mettre de l’huile au feu, préférant instrumentaliser la situation pour prolonger la souffrance et le martyr du peuple Centrafricain.
 
On oublie que des dizaines de femmes, d’enfants et de vieillards souffrent de la famine et du manque de couverture sanitaire en mettant en exergue les films de l’horreur qui se déroulent sur le terrain. Les fils de la Centrafrique n’ont pas besoin de cette effusion inutile de sang des innocentes personnes, qu’elles soient musulmanes ou chrétiennes. Le sol de la RCA n’a pas besoin d’être souillé ni même de subir les foudres des barbaries de tous les extrémistes de tout bord qui tirent la ficelle de ce conflit.
 
Pendant que le citoyen lambda musulman ou chrétien se fait massacrer, les tettes pensantes bien au chaud dans leur salon jouissent de leur victoire en comptant sinistrement les nombres des cadavres des pauvres personnes alors qu’eux et leur proche sont loin des machettes des anti-balaka et des Ak47 des ex-seleka. A quand un tribunal spécial pour juger tous ceux qui ont plongé ce pays dans le chaos? A quand la mise hors d’etat de nuire des acteurs politiques et des bailleurs de fonds des ex-Seleka et des Anti-balaka? Doit-on laisser la Centrafrique sombrer sous la coupe des islamistes? Doit-on laisser les Centrafricains en otage aux mains des cannibales anti-balaka qui ternissent l’image de ce beau pays?
 
Nous nous posons des questions qui restent sans réponse. Nous voulons voir les responsables des atrocités faire face à la justice et répondre de leur acte barbare et inhumain. Djotodia jouit de son exil, investissant dans l’immobilier des millions de francs CFA volés aux Centrafricains dans son nouvel pays d’accueil pendant que les populations centrafricaines souffrent de famine et de manque de soif. Bozizé est libre de ses mouvements pendant alors qu’il était l’un de ceux qui avaient creusé le fossé entre musulmans et chrétiens en RCA. Ceux qui avaient fourni les logistiques, les moyens financiers et humains à la Seleka continuent d’être encensés comme des héros alors qu’ils devraient faire face également à la justice ou a des sanctions internationales. Et le rôle de la France dans tout ce triste tableau? Pour quelles raisons avait-on laissé pourrir la situation humanitaire et sécuritaire en RCA? Le Soudan du sud est-il plus important que la RCA pour que la communauté internationale s’investisse avec ferveur et engouement? Pourquoi rendre la tragédie centrafricaine orpheline et oubliée de tout?
 
Nous ne devons ni applaudir les ex-seleka moins encore les Anti-balaka, car la RCA ne doit au grand jamais devenir un "Selekagistan" ou un "Balakagistan". Les enfants de la Centrafrique ont grandement besoin de paix, de la non-ingérence des acteurs étrangers pour développer leur pays qui regorgent d’importantes ressources naturelles. La Centrafrique n’est pas une fatalité, c’est une terre bénie pleine de ressources minières, forestières, halieutiques et un potentiel humain considérable. Pourquoi ne pas donner une chance pour ce peuple de sortir de cette souffrance? Pour quelles raisons la France continue-t-elle à maintenir depuis des décennies la Centrafrique dans le trouble? N’est-il pas temps pour la RCA de sortir du carcan français pour se tourner vers le Commonwealth pour forger son destin en dehors des griffes nuisibles de la France?
 
Les richesses minières de la Centrafrique appartient aux Centrafricains et non aux ambitieux et bandits de tout poil. La RCA c’est 5 millions d'hectares soit 8% du territoire national, c’est aussi Diamant, l’uranium (Bakouma), la Lignite (Nzako), le Fer (Bogoin), le Cuivre (Ngadé), le Calcaire (Bokassa), du Pétrole (indices dans le Nord-Est) et bien d’autres richesses. Pourquoi donc vouloir détruire ce pays ? Pourquoi diviser ce peuple qui n’aspire qu’à vivre en paix sur la terre de ses ancêtres?



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements