Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Les forces révolutionnaires demandent le retrait des soldats tchadiens


Alwihda Info | Par Issa - 19 Avril 2013 modifié le 19 Avril 2013 - 15:53


Nelson Ndjadder, leader du FRD.
Nelson Ndjadder, leader du FRD.
F.R.D
Forces   Révolutionnaires   pour la Démocratie
*************************************************************************************************************
 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 
 
Nous dénoncions déjà dans notre dernier communiqué de presse l’incapacité de Michel DJOTODIA à maîtriser ses troupes, ainsi que l’implication des soldats Tchadiens de la SELEKA dans les tueries de la semaine dernière dans le pays.
 
Nos récentes investigations nous permettent d’affirmer que ces soldats sont ceux de l’armée régulière du Tchad, qui pour certaines sont initialement venus dans le cadre de la force d’interposition de la CEMAC, mais après ont jugés utile le combat de la SELEKA pour le changement de régime en RCA et lui ont prêté main forte, et pour d’autres, (les forces spéciales de la garde présidentielle) accompagnent la SELEKA depuis le début de la révolution.
 
Les Forces Révolutionnaires pour la Démocratie (F.R.D) ont en son temps salué l’action de ces soldats qui ont aidé le pays à se libérer du dictateur BOZIZE, mais elles jugent inadmissible que des troupes étrangères fussent-elles coéquipières hier viennent semer le trouble et mettre le désordre sur le territoire national.
 
Raison pour laquelle nous demandons à M. IDRISS DEBY Président de République du Tchad de retirer immédiatement ses troupes du territoire national de la RCA. Nous rappelons que la mission des forces Tchadienne comme celles des autres pays de la sous région ayant envoyé des soldats en Centrafrique dans le cadre de la FOMAC était une mission d’interposition et non une mission d’occupation.
 
Nous refusons, et ce de manière forte, que la Centrafrique soit une terre d’occupation de l’armée Tchadienne en vue de mettre en œuvre le plan du Président DEBY à savoir contrôler la Centrafrique comme cela a été le cas sous le règne de BOZIZE. Nous rappelons à M. DJOTODIA que les richesses de notre pays ne sont pas à brader et qu’elles ne sont pas la possession du Tchad et en particulier de M. DEBY ITNO.
 
Nous invitons donc le peuple centrafricain à rester vigilent, et à se lever contre la main mise du Tchad et notamment celle de M. DEBY sur le contrôle de notre territoire.
 
Que Dieu bénisse la Centrafrique.                  
 
​ 
Fait à Paris, le 19 avril 2013
Le Président
 
​                        
François Nelson N’DJADDER
 
 
Tel: 00336 29 83 79 55  ​                               Mail: ndjaddernelson@yahoo.fr
 
Adresse: 48, esplanade einshonoweir, 51100 Reims.
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements