Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique : Les journaux "Le Palmarès" et "Le Démocrate" dans le viseur du MPLC


- 15 Avril 2014 modifié le 15 Avril 2014 - 14:45


Centrafrique : Les journaux "Le Palmarès" et "Le Démocrate" dans le viseur du MPLC

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans leurs parutions respectives n° 269 du 1er avril 2014 et n° 3146 du 8 avril 2014, les journaux, « Le PALMARES » et « LE DEMOCRATE » ont publié des articles dont il ressort clairement qu’ils n’ont rien à voir avec le droit d’informer mais plutôt à une entreprise manifeste de déstabilisation politique pour des motifs inavouables et visant singulièrement à .porter atteinte à l’honneur et à nuire gravement à la vie privée de Mme Catherine SAMBA-PANZA, Présidente de la Transition, Chef de l’Etat.
 
Si la liberté d’expression et particulièrement la liberté de la presse, sont des exigences incontournables et des valeurs cardinales dans toute démocratie digne de ce nom, elles supposent en contrepartie pour les professionnels des medias, une rigueur et un strict respect des règles déontologiques, vertus sans lesquelles ils ne peuvent que mettre en danger les dites libertés.
 
La propre expérience de notre presse privée nationale est assez riche et émaillée de suffisamment d’exemples et d’affaires d’arrestations et détentions plus ou moins arbitraires de certains journalistes et organes de presse poursuivis en justice par l’ancien régime pour des articles jugés diffamatoires, séditieux ou comme ayant porté atteinte à la sûreté d’état.
 
C’est de haute lutte que les professionnels de la communication et les démocrates de notre pays ont arraché très récemment le principe de la dépénalisation des délits de presse que certains pays doivent nous envier. Il faut donc tout faire pour le préserver et ne pas prêter le flanc pour le remettre en cause d’une manière ou d’une autre.
 
C’est fort de ce qui précède que le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) ne saurait rester sans réaction à ce genre de dérive nuisible à la cohésion nationale que nous appelons de nos vœux;
 
Il rappelle énergiquement à l’ensemble des journalistes ou ceux qui se prennent pour tels, tant de la presse d’état que de la presse privée, la nécessité absolue du respect non seulement, des règles de cette profession qu’ils ont choisi d’embrasser, mais aussi la fonction de l’institution « Président de la République, Chef de l’Etat » ;
 
Il condamne fermement et stigmatise les graves dérapages et le peu de cas qu’ont fait les journaux « LE PALMARES » et « LE DEMOCRATE » des règles qui régissent la profession dont ils se réclament car le droit d’informer n’implique nullement la publication des attaques ad hominem gratuites et diffamatoires;
 
Il exhorte l’ensemble des professionnels des médias et leurs organes corporatifs à faire preuve d’une grande vigilance et de prendre le cas échéant, des mesures disciplinaires à l’encontre de tous les imposteurs dont les agissements ne peuvent que discréditer toute la profession.

Centrafrique : Les journaux "Le Palmarès" et "Le Démocrate" dans le viseur du MPLC


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements