Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Centrafrique: M Nelson Ndjadder répond à Mme Catherine Samba Panza


Alwihda Info | Par Nelson Ndjadder - 25 Octobre 2014 modifié le 25 Octobre 2014 - 14:49

Madame la Présidente de transition,vous souffrez d'un déficit de légitimité parce que vomit par l'écrasante majorité de ceux qui,naïvement vous ont confié à tort et sous influence et manipulation de vos réseaux occultes et mafieux ,les rênes du pays. Il serait en tout état de cause de bon ton et responsable de tirer les conséquences de ce désaveu en vous retirant des affaires.


Droit de réponse de M Nelson Ndjadder ,président des Forces révolutionnaires et démocratiques de Centrafrique à :Mme Catherine Samba Panza ;présidente du Conseil national de transition,à la suite de son allocution au peuple centrafricain le 22 octobre 2014.

Madame la Présidente;
J'ai été surpris et choqué par le ton outrageusement condescendant que vous avez utilisé le 22 octobre 2014 ,lors de votre message au peuple centrafricain . Discours qui,de toute évidence ,au lieu d'apaiser les tensions en cours dans un pays,fragilisé encore plus qu'il ne l'était depuis votre arrivée aux affaires,les a plutôt ravivées.

Sinon,comment comprendre et expliquer qu'en dépit de la rue qui gronde et appelle à votre démission ,vous continuez à vous accrocher à votre poste ,sous le fallacieux prétexte :que vous êtes à la tête du Conseil national de transition non pas par votre propre volonté ,usurpation ou force;mais plutôt par la volonté du peuple avec l'accord de la prétendue communauté internationale .

Madame la Présidente de transition, vous souffrez d'un déficit de légitimité parce que vomit par l'écrasante majorité de ceux qui, naïvement vous ont confié à tort et sous influence et manipulation de vos réseaux occultes et mafieux ,les rênes du pays. Il serait en tout état de cause de bon ton et responsable de tirer les conséquences de ce désaveu en vous retirant des affaires.
Votre entêtement à ne pas entendre raison Madame la Présidente de transition,risquerait de conduire à votre perte que je ne souhaite pas violente mais qui sera dans ce cas de figure inévitable. Car,dans l'histoire des Nations,tous les dirigeants ayant une gestion identique à la vôtre à savoir :incompétence ,népotisme ,gabegie et corruption ,ont été voués aux gémonies ,mieux à la poubelle de l'histoire sans être désagréable .Vous courez à votre propre perte et il est temps de faire un dernier baroud d'honneur en vous retirant tranquillement .Madame la présidente ,quittez les choses avant qu'elles ne vous quittent ;c'est un conseil,mieux une prière ;sinon il se fera tard.

Bien plus,Madame la Présidente ,vous permettez d'insulter le peuple centrafricain en traitant de "bandits",ceux qui font entendre et expriment leur raz-le bol à savoir le peuple qui vous a placé sur ce piédestal qui vous grise et enivre de toute évidence .Preuve de votre arrogance et condescendance,vous jurez de traquer et de livrer à la justice,le peuple centrafricain qui vous a porté au firmament et qui ne réclame qu'une seule chose:votre départ .S'il y'a quelqu'un qui doit être traqué et livré à la justice:c'est sans hésitation vous ,Madame la Présidente de Transition.Vous avez trahi et abusé de la confiance du peuple centrafricain :

1-Vous ne respectez pas la feuille de route qui vous a été imposée .Vous imposez un premier ministre non consensuel et pas représentatif ;lorsqu'on vous prie de revoir votre décision ,vous opposez une fin de non recevoir ,préférant ainsi mettre le pays à feu et à sang.Vous vous permettez par dessus tout ,d'accuser les autres et de vous dédouaner .Quelle irresponsabilité !

2-Vous êtes là pour vous servir et non servir le peuple centrafricain et je n'en veux pour preuves que:
-les nombreux scandales de détournements des fonds publics avérés et perpétrés par vos proches et vous;notamment d'importantes sommes retrouvées sur votre fils à en Europe et,le détournement par vous même de l'aide du gouvernement angolais destinée au peuple centrafricain .
3-la nomination à tous les postes stratégiques de vos proches:amis et parents.La république des copains.

Madame la Présidente ,nous Forces révolutionnaires et démocratiques de Centrafrique à travers ma modeste voix,nous vous adressons dés ce jour,un ultimatum :c'est de démissionner .Si dans des brefs délais ,cela n'est pas fait ,nous prendrons toutes nos responsabilités en tant que patriotes .

Fait à Paris:le samedi 25 octobre 2014
Signé: François Nelson Ndjadder;président des FRD.




FRANÇOIS NELSON NDJADDER . FNN

PRÉSIDENT DES FORCES RÉVOLUTIONNAIRES POUR LA DÉMOCRATIE
.+33629837955/+


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements