Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : N’eut été la présence des troupes tchadiennes, le bilan des massacres aurait été plus lourd


Alwihda Info | Par - 8 Décembre 2013 modifié le 9 Décembre 2013 - 15:34


Ahmat Yacoub Dobio, conseiller chargé de missions à la Médiature de la République lors d'un exposé à Lusaka , en Zambie.
Ahmat Yacoub Dobio, conseiller chargé de missions à la Médiature de la République lors d'un exposé à Lusaka , en Zambie.
J’ai suivi avec une attention particulière le débat télévisé sur France 24 qui a eu lieu, hier soir. Deux invités ont animé l’émission dont le sujet portait sur la situation en Centrafrique. L’un était un journaliste de l’opposition soudanaise, alors que l’autre était le journaliste tchadien Mahamat Ali Kalyani.

Certes, au départ, j’avoue que j’étais très content de voir un journaliste tchadien et de surcroît arabophone débattre sur un sujet africain. Mais j’ai été déçu du débat puisque les deux journalistes n’étaient pas objectifs dans leur manière d’analyser la situation qui prévaut en Centrafrique. C’est dommage !




Rencontre entre l'ancien Premier Ministre, l'opposant centrafricain Martin Ziguilé et Ahmat Yacoub, conseiller chargé de missions à la Médiature de la République.
Rencontre entre l'ancien Premier Ministre, l'opposant centrafricain Martin Ziguilé et Ahmat Yacoub, conseiller chargé de missions à la Médiature de la République.
Même Tawfik, le journaliste-modérateur tunisien était surpris du surréalisme des deux journalistes. Chacun d’eux accuse son président d’être derrière le chaos en Centrafrique ! Le soudanais annonce que tout ce qui se passe en Centrafrique est l’œuvre du président Oumar Hassan Ebechir alors que Mahamat Ali Kalyani souligne de son côté que c’est bien l’œuvre du président tchadien.

"Les pro-Bozizé ont perpétré des massacres dont étaient victimes des musulmans, surtout des tchadiens"

Les deux journalistes ont oublié que les pro-Bozizé ont perpétré des massacres dont étaient victimes des musulmans, surtout des tchadiens. Je me permets de dire que le massacre perpétré hier en Centrafrique est déplorable, mais il faut au même moment reconnaître que n’eut été la présence des troupes tchadiennes stationnées en Centrafrique, le nombre de victimes serait plus élevé.

Ahmat Yacoub Dobio,
Conseiller, chargé de missions à la Médiature de la République.
Tchad.
Tel : +235 99860817
E-mail : yacoubahmat@aol.com

Djamil Ahmat
Rédaction Alwihda Info En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Zirizalaba Dewoko Salim le 07/12/2013 18:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu''elle est l''avantage , des au posent centrafricaine ? Et qui est l''origine de cette assassina comtre les musulman ?

2.Posté par Ahmed Kabba le 07/12/2013 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis à Bangui, mais l’armée tchadiennes comme les autres armées africaines sont là pour rien, ils sont nul et ils n’ont pas de valeurs !!, ils ne sécurisent pas les civiles, les tchadiens sont considérées par la majorité chrétien comme des forces non neutres qui aident les Selekas pour continuer les terreurs et les exactions. Par contre les Congolaises sont accusées d’être avec les milices chrétiennes qui tuent et massacrent les musulmans.

Je suis vraiment déçu autant que africain de voir les africains sont là, mais ils font rien, je ne suis pas sûr que on va gérer notre continent sans les français.

Idris DEBY et Oumar El bechir sont impliqués dans les incidents sécuritaires en Centrafrique, ils ont aidé les Selekas pour prendre le pouvoir et ils continuent approvisionner des armes aux autorités sur place.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements