Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Centrafrique : "On fera la paix et j'en suis convaincu"


Alwihda Info | Par BSP Bruno-Serge PIOZZA - 25 Avril 2014 modifié le 25 Avril 2014 - 12:24


PAR BSP Bruno-Serge PIOZZA

La route de la Paix en Centrafrique est dominée par des épines mais quelque soit la durée de la nuit le jour apparaitra. Même si la paix ne sera pas pour demain mais je suis convaincu qu’ il y aura la paix un jour. L’Allemagne-La France seconde guerre mondiale, La Côte d'ivoire 3000 morts, le Rwanda 1.000.000, Iran-Irak 10 ans de guerre, Afghanistan 10 ans de conflit, la Tchétchénie 5ans, Le Congo Brazzaville 3500 morts, le Congo Zaïre 7500 morts, L’Angola avec Jonas SAVIMBI, L’Afrique du Sud, Le Tchad et la Lybie la liste est assez longue. En un mot il y aura LA PAIX et j'en suis certain car je ne suis pas un fanatique aveugle ni un extrémiste chevronné mais Centrafricain, très fier de l’être et simple artisan de PAIX avant d'être Musulman ou Chrétien. Un artisan de la Paix doit user de toute son énergie, tous ses efforts pour mener à bien sa mission et je n'ai pas peur de vos menaces, vos intimidations et vos injures à mon encontre. Cette mission, je le sais, je le réalise avec abnégation, détermination, engagement, efficacement et sans parti pris. Je suis apolitique, je veux juste que les deux frères Musulmans et Chrétiens retrouvent la Paix car le sang a trop coulé et on voit la peur, la haine, l’esprit de la vengeance, la souffrance et les pleures partout en Centrafrique. Seul Dieu peut décider d’ôter la vie à un être humain car il est le seul créateur et c’est même écrit dans la Bible tout comme le Coran. Je vous engage à avoir un regard tourné résolument vers l’avenir. La culture de la haine, vengeance, injure, menace et intimidation est révolue.
Quant à moi, ma détermination est sans faille. Le retour de la JUSTICE, de la SECURITE, de la PAIX, du PARDON et de la RECONCILIATION entre les 5 Millions de Centrafricains constitue ma priorité absolue et certainement pas les menaces, les critiques, les jugements en apparence et les intimidations d’une minorité qui n’a pas encore compris que la recherche de la Paix et de la Réconciliation est en marche et elle est inéluctable.

Je prône toujours le retour de l’autorité de l’Etat, car c’est un Etat de droit qui consacre enfin la bonne gouvernance, la Sécurité et l’intégrité territoriale qui ont tant manqué depuis l’indépendance à mon pays, ce qui nous a valu ces années de crises cycliques.

Grâce à l’instauration de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance, nous pourrons prioriser le retour de la Sécurité, la Paix, le Pardon, la Réconciliation nationale, assurer une justice impartiale et combattre avec sérénité l’injustice, la haine et l’esprit de vengeance qui prédomine entre les deux communautés. Ainsi nous pourrons également nous atteler à nos priorités ; sociale, économique et politique.

J’en suis convaincu de ce que je suis entrain de faire car la Bible ni le Coran nous autorise à violer, à mentir, à injurier, à diviser, à voler, à tuer ni massacrer son propre frère qu'il soit chrétien ou musulman. La repentance est pour tous, ainsi vous pouvez avouer que vous vous êtes trompés, de ce fait il faut demander pardon aux familles des victimes musulmans et Chrétiens. Dieu comme on le sait, est Dieu d'amour et de pardon ; faisons le pas pour la paix et tout sera comme dans le passé. Il n y a jamais eu un vainqueur ni un vaincu dans une bagarre des frères car cette crise est maintenant Centrafricano-centrafricaine. Faisons juste la paix entre nous les fils de BOGANDA. Mes très frères Chrétiens et Musulmans Centrafricains, il faut être très vigilant à toutes sortes de manipulation car ceux qui vous manipulent ont mit toutes leurs familles en sécurité dans les pays occidents. La crise qui perdure arrange beaucoup plus certaines personnes qui tirent profit sur la sueur, le sang, la souffrance et le malheur de nous Centrafricains. Arrêtons de nous s'entretuer car cela n'avance à personne au contraire que des larmes, tristesse et souffrance dans toutes les familles. Le mot d'ordre est la paix et sans le pardon mes frères, nous ne pourrons pas sortir de cette situation plus que draconienne. Si nous sommes vraiment patriotes, nationalistes et si nous croyons en Dieu ou à Allah ; je vous prie de bien vouloir arrêter ces exactions et travaillons tous ensemble main dans la main pour un retour de véritable paix en CENTRAFRIQUE. La couleur de sang d’un Musulman est la même qu’un Chrétien. Ce conflit n’est pas du tout confessionnel mais s’est glissé sur le terrain confessionnel parce que certaines personnes le veulent ainsi. Agissons ensemble selon le coran ou la bible dans le but de retrouver la bonne cohabitation entre les deux communautés car le sang à trop coulé. Les Tchadiens sont tous rentrés chez eux, ce pays est pour nous chrétiens Centrafricains et musulmans Centrafricains. Tenons-nous main dans la main pour avancer et vivre ensemble comme dans le passé. J’ai entendu trop de jugement en apparence et j’ai vu trop de haine et de vengeance mais le PARDON reste donc une arme redoutable contre tous les ennemis. Nous, les Centrafricains n’avons pas le cœur des conquérants mais plutôt ceux des serviteurs de DIEU. La HAINE et La VENGEANCE ne trouvent pas leur place dans nos cœurs car nos cœurs sont remplis déjà des paroles divines". Ce ne sont pas des vains mots ni une simple rhétorique, Nous avons déjà commencé. Nous avons déjà commencé à entreprendre des actions concrètes pour ramener la Paix et nul ne sera au-dessus de la loi. La culture de l’impunité est révolue. Le retour de la stabilité politique et de la bonne gouvernance qui s’instaurent, constituent un signal politique fort et visible en direction de la communauté internationale et la France. Quant à l’accélération du processus de pardon et réconciliation du rêve de tout un peuple, vivre ensemble et heureux. Vive la RCA pays de tous les Centrafricains

Le 25 Avril 2014
PAR BSP Bruno-Serge PIOZZA
Artisan de PAIX et de la Réconciliation