Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : "On ne prête qu'aux riches"... et aux honnêtes hommes


Alwihda Info | Par Abdoulaye NGAMENDE - 21 Juillet 2015 modifié le 21 Juillet 2015 - 13:43

Pour être certain que tous nos compatriotes participent à la consultation électorale historique de 2015, le délai d’inscription été prolongé jusqu’au 27 juillet. Mais, depuis le début du processus électoral, de nombreuses voix se font entendre pour dénoncer (à juste titre) le manque de moyens. En effet, la mise en place du recensement requiert des dépenses conséquentes indispensables : formation et paye des agents, déploiement du matériel, photo des électeurs, tenue des listes…


Centrafrique : "On ne prête qu'aux riches"... et aux honnêtes hommes
La communauté internationale s’est portée au chevet de la République Centrafricaine pour l’aider à mettre en place des institutions solides et démocratiques, conditions sine qua non pour obtenir des aides structurelles et des fonds au développement. 

La RCA était pourtant le bon élève de la Communauté internationale

Passée la phase de sécurisation, la RCA est entrée dans une séquence politique avec le Conseil National de Transition chargé d’organiser sa succession dans des conditions conformes aux normes démocratiques. Bon an mal an, la transition a répondu à ses obligations en créant l’A.N.E responsable des consultations électorales avant la fin d’année 2015. Bref, dans ce tableau idyllique d’une paix retrouvée et d’une marche sereine vers la démocratie, il y a un ombre…les bailleurs internationaux rechignent à verser les fonds indispensables. Pourquoi, la communauté internationale est-elle devenue frileuse alors qu’elle avait tressé des lauriers sur la tête de Catherine Samba-Panza à la tribune de l’ONU? Alors que tout semblait avancer (lentement) dans le sens voulu par les parties prenantes (RCA, ONU, CEMAC, Union Européenne…), notre pays ne fait plus figure de bon élève. Il semblerait que notre image soit durablement ternie en raison du comportement de certains « leader » autoproclamés du FPRC en particulier à Bangui…là où se tournent tous les regards.

Le FPRC doit trier le bon grain de l’ivraie

On peut comprendre leur réaction en constatant la présence sur le terrain politique, de repris de justice notoire ! Comment des hommes comme cette canaille d’Ousman Mahamat OUSMAN, peuvent-ils librement déambuler dans la ville, au nez et à la barbe des forces de sécurité ? Cet homme incarcéré et récemment libéré « pour raison de santé » s’est permis de narguer les autorités en venant parader avec des hommes armés dans la mosquée de son quartier, qui plus est le jour sacré de l’Aïd !  Idem pour les deux hommes de main de Nouredine ADAM à Bangui, les crapules Hammit TIDJANI et Haroun GAYE, qui osent se présenter comme de nobles hommes politiques alors que leurs noms est couché sur des mandats d’amener… Sachez que la semaine dernière, lors du congrès du FPRC tous ces hommes ont été confirmé à leurs  postes.

Pas d’aide internationale sans justice

Pourquoi ne sommes-nous pas capables de nous débarrasser de ces voyous ? Que font les responsables de la force publique face à ces malfrats ? La décision a pourtant été prise de les arrêter. Préférons-nous ces bandits beaux-parleurs aux aides qui permettraient à notre pays de se relever dignement ? L’impunité dont jouissent ces représentants du crime et de la rapine, renvoie une très mauvaise image de la République Centrafricaine. Ainsi, la conséquence est immédiate : à cause d’aux, ceux qui devraient nous aider sur la grande route de la démocratie, se détournent de nous et nous laissent un peu plus glisser dans les fossés et les bas-fonds de l’histoire. La RCA a fait preuve de beaucoup de maturité par la réconciliation nationale et la paix retrouvée. Ne laissons pas quelques satrapes détruire notre destin national à cause du laxisme et du manque de fermeté. Pas de démocratie sans justice, pas de justice sans ordre ! 

Abdoulaye NGAMENDE, journaliste stagiaire.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements