Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Présence des Forces internationales, impact nul, plus de 30.000 centrafricains ont fui en RDC depuis janvier 2015


Alwihda Info | Par Aline M'Pangba-Yamara - 26 Février 2015 modifié le 26 Février 2015 - 02:50


Aline M'Pangba-Yamara

ZONGO (LNC) — Le Haut-commissariat aux réfugiés vient de confirmer ce que la presse depuis le début de l'année ne cesse de narrer, à savoir une nouvelle vague d'exode de centrafricains hors des frontières, plus particulièrement en direction du Congo voisin (RDC).
C'est hier dans la journée que Caroline Gorgol la porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés, lors d'une conférence de presse a fait le point.
Selon le résumé, l'escalade de la violence en République centrafricaine a entraîné une vague de nouvelles personnes déplacées à l'intérieur du pays, et vers les frontières avec la République Démocratique du Congo.

Ainsi, depuis janvier dernier, environ 30.000 personnes ont fui leurs domiciles et se sont dirigées vers d'autres régions de la République centrafricaine, soulignant que les derniers événements de violence sont étroitement liés aux affrontements entre les éleveurs et les éléments de la milice Anti-Balaka.

Concernant les personnes arrivées à ''Bambari'', elles sont totalement dénudées et complètement consternées, a expliqué Mme Gorgol, ajoutant que la majorité de ces personnes est composée de femmes et d'enfants et certains étaient cachés dans les jungles pendant des semaines.

Elle préconise la nécessité du déploiement rapide de forces de police et de gendarmerie pour la protection des civils et empêcher davantage de tueries et d'expulsions.

© Février 2015 LNC - LA NOUVELLE CENTRAFRIQUE


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements