Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Centrafrique : Un attentat évité de justesse ?


- 31 Mars 2014 modifié le 31 Mars 2014 - 18:30


Par Nassour Assibay

Centrafrique : Un attentat évité de justesse ?
Tout a commencé quand deux Anti-Balaka ont été surpris sur le point de degoupiller des grenades au milieu des fidèles réunis et ainsi les jeter dans la foule mais ils ont été empêché in extremis par les Soldats de la MISCA qui faisaient office de sécurité en ce jour de cérémonie et ce-ci grâce aux cris d'alertes des participants.
 
L'attentat de Jeudi a failli se répéter au Stade 20.000 Places.
 
Souvenez-vous dans la nuit du Jeudi 27 Mars une attaque à la grenade suivi des rafales d'armes a causé le décès tragique d'une famille réunie pour célébrer une cérémonie funéraire au quartier Fatima, cette attaque tragique qui a coûté la vie à au moins 11 personnes et blessés tant d'autre avait ému plus qu'un et a suscité les condamnations venant de tous les bords précisément la communauté musulmane qui a dénoncé un acte lâche par le biais des organes acquises à sa cause notamment"GMC" et "FPPA" et a exigé des enquêtes indépendantes pour déterminer les commanditaire et éventuellement les jugés.
 
Un acte similaire a failli se produire aujourd'hui 30 Mars 2014, mais cette fois-ci au Stade 20.000 Places et en pleine journée.
 
En effet une prière œcuménique a été organisée ce dimanche sous l'initiative et le patronage de la ministre de la réconciliation et dans le but de demander la paix sur la Centrafrique et qui avait réuni plusieurs fidèles Chrétiens et une présence très remarquée des deux imams de la grande et désormais unique mosquée non-détruite de Bangui. Rappelons que le Vendredi dernier des chrétiens ont participé a une prière similaire avec les musulmans de KM5.
 
Mais aujourd'hui au Stade un drame a été évité de justesse.
 
Tout a commencé quand deux Anti-Balaka ont été surpris sur le point de degoupiller des grenades au milieu des fidèles réunis et ainsi les jeter dans la foule mais ils ont été empêché in extremis par les Soldats de la MISCA qui faisaient office de sécurité en ce jour de cérémonie et ce-ci grâce aux cris des alertes des participants.
 
La panique a vite gagné les religieux ce qui est naturellement normal et un mouvement de débandade s'en ait suivi.
 
La stupeur et la consternation étaient visible sur les visages apeurés des fidèles Chrétiens qui n'arrivent toujours pas à comprendre comment est-ce que des miliciens qui se revendiquent être Chrétiens et défenseurs du christianisme et ses adeptes puissent se permettre de les massacrés et ce qui est d'autant plus choquant en pleine prière œcuménique?
 
Cette question suscite d'autres questions car si l'attaque de Jeudi a été mené dans un quartier proche du KM5 le dernier repères des musulmans pour leur faire porter le chapeau et justifier une probable attaque contre eux, celui d'aujourd'hui ne viserait certainement pas les mêmes objectifs.
 
Comment pouvons nous comprendre cela?
 
Les Anti-Balaka ne cherchent-ils pas savamment à déstabiliser la transition en cours et avorter toute tentative de sortie de crise?
 
Si l'objectif des Anti-Balaka était uniquement d'éliminer les musulmans pour assurer la sécurité des chrétiens n'est ce pas qu'ils l'ont déjà atteint? Ou poursuivent-ils d'autres objectifs en parallèle?
 
Si les Anti-Balaka étaient réellement pour la paix attaqueront-ils une assemblée des fidèles réunis justement pour en demander Dieu?
 
N'est ce pas qu'il est encore temps à nos frères chrétiens de prendre leurs responsabilités en dénonçant cette armée de Satan et prendre leur distance vis-à-vis d'elle.
 
Les réponses à ces questions ne peuvent provenir que de ceux qui sont les mieux placés pour y répondre.
Mais le plus important est que désormais le mode d'action des Anti-Balaka est dévoilé, ils ne ciblent pas uniquement les musulmans.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements