Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Un chef rebelle appelle à "s’organiser pour préparer la suite des événements"


Alwihda Info | Par Ferdinand KOYO - 15 Avril 2013 modifié le 15 Avril 2013 - 10:20


Decembre 2012. Les centrafricains dans les rues de Bangui. Diaspora Media
Decembre 2012. Les centrafricains dans les rues de Bangui. Diaspora Media

Centrafricaines, Centrafricaines

L’heure est grave ! Depuis 48 heures se déroulent dans les quartiers de Boy Rab, Ngarabga, Kassaï, Ouango une véritable razzia menée par la Coalition SELEKA -Djendjaoui soudanais et Codo-Tchadiens  contre nos populations centrafricaines, ils s’attaquent essentiellement aux jeunes garçons en âge de combattre qu’ils exécutent systématiquement, il s’agit pour eux de nettoyer toute forme de résistance  réelle ou de personne potentielle apte à leur résister ! Les viols et les pillages se poursuivent pendant qu’un simulacre d’élection de président de la transition est organisé, il ne peut y avoir d’élection libre et transparente dans ces conditions ! Le sang centrafricain coule toujours sous les balles de l’envahisseur !

J’appelle toutes nos sœurs et nos frères à se mettre à l’abri face à un adversaire numériquement et matériellement supérieur, mettez en place dans les quartiers des comités d’auto-défense  avec des vigils qui puissent donner l’alerte en cas d’attaque aussi bien la nuit que le jour, utilisez des sifflets, tapez dans les casseroles, faites assez de bruits  pour alerter  en cas d’intrusion SELEKA –Djendajoui-Codos, que tous nos jeunes se mettent à l’abri pour préserver leurs vies !  Ils sont l’avenir de la nation Centrafricaine que nous appelons  à construire  dans une République Unie et Indivisible.

J’appelle nos sœurs et frères à mettre en place des réseaux d’information pour recueillir toutes les informations, tous les témoignages, toutes les photos possibles sur les crimes commis en ce moment, d’identifier les collaborateurs locaux  des occupants pour s’en méfier et demain, ils y répondront de leur crime !

J’appelle tous les Centrafricaines et les centrafricains de l’extérieur à informer les Ambassades, les Parlementaires Français sur le site : www.assemblee-nationale.fr/ la presse   et toute la Communauté Internationale du drame que vit le Peuple Centrafricain à huis clos, utilisez les réseaux Sociaux, nous vivons sur le terrain le même drame que les populations du nord Mali !

J’appelle notre frère et patriote Maitre Tiangaye  à refuser d’être le complice du démantèlement de l’état Centrafricain qui était déjà meurtri par 20 années d’Incurie et de gestion chaotique. 

J’appelle les Hommes des Forces Armées Centrafricaines qui ont été humiliés, désarmés, démoralisés par un Pseudo Général d’armée d’opérette  et médiocre Chef d’étatpendant 10 ans  à s’unir,  à se mettre en contact des uns et des autres, à s’organiser pour préparer la suite des événements !

Michel Djotodia est dans la même configuration que Laurent désiré Kabila† en son temps, il est claire qu’il ne maitrise pas cette armée de mercenaires djihadistes mais il est claire que lui et son porte-parole  Eric MASSI en porte l’entière responsabilité, ilsrépondront  de leur crime devant le CPI.

J’appelle les juristes Centrafricains qui sont à l’extérieur du pays à étudier, à recueillir toutes les informations nécessaires à une traduction de ces hommes  devant la justice !

Que vive la République Centrafricaine Libre et Unie !

Ferdinand KOYO


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements