Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Centrafrique : "Un gouvernement de transition sans le général Bozizé" selon l'opposition à Alwihda


Alwihda Info | Par - 31 Décembre 2012 modifié le 31 Décembre 2012 - 13:31


ALLIANCE POUR LA RENAISSANCE
ET LA REFONDATION (A2R)
A2R /n° 008 du 30 décembre 2012
COMMUNIQUE OFFICIEL
 
A l’heure où plus que jamais l’avenir du pays se joue, pendant que des filles et des fils du pays,
et la communauté internationale, se démènent afin de sortir le pays de l’oeil du cyclone, des hasbeen
politiques, tendent par leurs turpitudes habituelles à torpiller les efforts en cours afin de
consacrer le maintien au pouvoir du général Bozizé en échange .de strapontins ministériels
convoités ou jadis occupés sans valeur ajoutée pour le pays, dans l’éventualité d’un dialogue.
L’Alliance, ragaillardie par les récentes adhésions tant de personnalités civiles que militaires ne
saurait se montrer adynamique, ni complice d’une telle duplicité. Elle met fermement en garde
ces vieux crocodiles, qui d’habitude vendent leur âme et leur dignité pour sécher chaque fois, là
où brille le soleil leurs vêtements. Cette fois, et à jamais, pour l’Alliance le soleil devra briller
pour tous et c’est cela le sens du combat que nous menons.
 
L’Alliance tout en étant attentive aux messages de la communauté internationale, tient à
affirmer solennellement la position qui est sienne.
 
Un gouvernement de transition sans le général Bozizé s’impose. Celui-ci, aura pour mission
entre autre la conduite des affaires de l’Etat, la pacification du pays, le désarmement, la
démobilisation, la réinsertion des membres des différents mouvements politico militaires et la
promotion d’une véritable culture démocratique, préalables à une paix durable dans notre pays.
 
Le général François Bozizé s’étant rendu coupable à maintes reprises de félonie, de perfidie, de
crimes de guerre et de crimes contre l’humanité (tuéries de Ngaoundaye, Ndélé, Paoua, etc,
ainsi que de divers assassinats, dépeçages et disparitions), il ne devra plus présider à la destinée
de la République Centrafricaine. Si dialogue devait avoir lieu, il consistera à déterminer les
contours d’une transition politique et acter le départ de ce dernier de la Présidence de la
République.

Fait à Bimbo le 30 décembre 2012
Le coordonnateur de l’Alliance
Salvador EDJEZEKANE

communique_8_1.pdf Communiqué de Presse officiel de l'A2R. Centrafrique  (154.12 Ko)



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements