Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Une autre manière de trouver la paix


Alwihda Info | Par B. Abigaëlle - 17 Septembre 2013 modifié le 18 Septembre 2013 - 00:12


Centrafrique : Une autre manière de trouver la paix
Par le passé, nous avons déjà écrit sur le pardon, Grâce a été accordée individuellement à toutes ces personnes qui ont eu le courage d'observer nos conseils. Aujourd'hui, nous attirons encore l'attention de bon nombre de nos compatriotes à faire ce pas pour nous libérer ainsi que notre belle nation et l'humanité. Cet archétype de démarche va nous permettre de rétablir la rémission et d’en faire offrande de notre ressentiment au monde.

Pardonner, c'est donner au-delà de ce qui a été donné, c'est offrir sa conscience du pardon au monde, dans une alchimie toute personnelle qui transmute l'offense et le ressentiment pour enfin agir librement pour sa vie et son pays. Le pardon est sûrement un des pouvoirs les plus incroyables que Dieu nous a offert pour nous affranchir du mal. Certes,pour nous, humain, il s'agit d'une démarche difficile à assumer. En pardonnant, nous avons l'opportunité magnifique de manifester le divin sur terre, de le sentir vivre en nous, par une magie spirituelle qui nous connecte à notre force et notre foi dans la vie. Par ailleurs, ceux qui nous ont offensés, indépendamment de notre volonté, se retrouvent irrémédiablement avec le poids de leur acte infligé, car Dieu lui même pardonne mais les conséquences restent à devoir. En effet, comment pardonner si nous n'avons pas encore pris la décision sincère d’avancer ? Et pourquoi accepter de se "planter" au beau milieu des problématiques à ressasser les mêmes choses? Quand vous vous sentez en état de souffrance, il est essentiel que vous vous sortiez du schème mental dans lequel vous vous trouvez. Vous êtes celui ou celle qui possède le pouvoir de vous changer, et seulement vous! Qui doit trouver une attitude alternative, sinon, Qui va le faire pour vous et pour ainsi vous réclamer une récompense? Qui peut le faire pour vous? Quand vous êtes assis dans la noirceur, n'attendez personne. Vous devez vous lever et allumer la lumière, levez les volets de la pièce qui bloquent votre vision sur le monde, et laissez le soleil entrer chez vous. Pour progresser et chercher la voie de la quiétude et de la paix, nous devons contacter notre offense, ressentir en quoi notre souffrance n'est pas juste. Cette prise de conscience au fond de notre cœur est un temps nécessaire, parfois difficile à vivre. Il sera bon alors de mettre en lumière ce qui a été occulté, de se remémorer de la violence subie, l'expérience vécue, parfois même de la relier à d'autres événements similaires dans sa propre histoire ( le cas échéant de la Centrafrique avec l'histoire qui se répète) ou de celle de sa famille. Le ressentiment est légitime, autorisons nous à le vivre, à exprimer ses émotions qui s'y rattachent: la colère, la tristesse, laissez couler vos larmes si nécessaire..... Et remontons jusqu'à la source. Puis il est important de comprendre que nous humains avons la capacité de changer l’Histoire, surtout ne nous sous estimons pas. Vous demeurez un peuple fort. D'autres peuples avant nous ont réussi à le faire. Notons que tout acte de pardon renforce la lumineuse capacité de l'archétype du pardon. En comprenant nos souffrances dans une démarche volontaire et consciente de pardon, nous sommes capables d'intervenir sur le monde des archétypes.

Peuple Centrafricains, ce n'est pas un hasard que notre pays se nomme " le Centre de l'Afrique " quelle lourde responsabilité au vu de toute l'Afrique et du monde! L'Afrique n'est il pas le berceau de l'humanité? Guérissons le coeur du monde ensemble. En ce moment, l'univers nous demande à faire preuve de grandeur face au reste du monde qui croise les bras et nous regarde. Reconnaitre son ressentiment, vouloir faire la démarche de pardonner et offrir sa souffrance à Dieu pour les autres est un acte d'engagement pour la paix. C'est guérir l'égo qui a souffert en donnant au Soi, à la conscience supérieure, la chance de créer des grandes œuvres. C'est aussi l'entente du "Je" qui a souffert avec le " Soi" qui offre la transmutation de la souffrance. Ce jeu entre le je et le Soi permet la délivrance de l’âme. Dans cette alchimie du pardon, nous sommes seuls avec nous même et nous agissons de tout notre être dans la lucidité de la souffrance vécue. Il est inutile de solliciter l'aide du visible ou de l'invisible. Car Dieu a inscrit la connaissance du monde en nous.

Dites vous qu'en pardonnant, vous libérez une énergie d'amour qui s'opposera à la souffrance de toutes sortes, une force qu'aucun autre humain ne peut vaincre. En agissant dans ce sens, par vos actes, le monde enrichit l'archétype de l'amour face a la haine, l'archétype de la paix face a la violence, l'archétype de la liberté face à l'abus du pouvoir. Et enfin, en pardonnant, vous devenez guérisseur de l'humanité et vous serez à même de porter notre nom du « Centre Afrique » dans toute sa splendeur qui apportera son savoir Etre, son savoir faire dans l'Afrique entière et le monde. Mes Chers compatriotes, sortez du triangle infernal de Persécuteurs, Sauveurs,Victimes. Révélons au monde notre prestance. L'Univers se souvient toujours des hommes et femmes honnêtes.

Soyez bénis de Dieu, peuple Centrafricain

"Celui qui veut faire quelque chose pour s'en sortir trouvera toujours un moyen d'y arriver. Celui qui ne veut rien faire trouve une excuse".

B. Abigaëlle


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements