Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : situation explosive, menaces sécuritaires sous-régionale !


Alwihda Info | Par Abbas Kayangar - 6 Septembre 2013 modifié le 6 Septembre 2013 - 18:02


La grave situation de désordre et d’insécurité qui prévaut en Centrafrique doit être une source d’inquiétude permanente pour les citoyens de ce pays et ceux des pays voisins. Le conflit armé ne semble pas intéresser la communauté internationale, laissant seuls les pays de la CEMAC qui se démènent pour changer la dégringolade du pays vers l’abime et l’implosion. La RCA est prise en otage par des seigneurs de guerre sans foi ni loi, des belligérants étrangers qui défendent des intérêts occultes au détriment du peuple Centrafricain qui compte chaque jour, ses morts, ses femmes et ses filles violées, ses richesses pillées honteusement sans tenir compte de la souffrance de la population.

La France, les États-Unis et leurs alliés prompts a intervenir dans des pays a riches potentiels économiques et géostratégiques, ne clignent pas les yeux pour compatir avec le peuple Centrafricain désorienté, impuissant et ne sachant a quel saint se vouer pour mettre un terme aux multiples attaques des coupeurs de route, des chefs militaires issus du Seleka et autres groupuscules en activité dans le pays. La RCA est livré a elle-même, sans administration, sans justice ni forces de l’ordre. Des commandants autoproclamés sèment la terreur en mettant en péril la vie de milliers de personnes, loin du regard de la presse et de la communauté internationale. La Centrafrique se résume en ces mots : silence! On tue, on viole, on pille, on torture, on massacre, on braconne…Pendant que Djotodia au pouvoir sans réels pouvoirs n’a que des propos démagogiques pour proposer au peuple Centrafricain, préparant ainsi la fin de la transition qui se soldera sans contexte par une élection aux rabais le propulsant pour des décennies à la magistrature suprême en Centrafrique, lui ouvrant également la porte de s’ériger en dictateur. De mangeur d’œuf, Djotodia voudra manger des éléphants! Et lui aussi finira par faire sienne cette réflexion : « A beau manger sa viande jusqu’aux os, la gourmandise ne disparaît jamais. »

Le Tchad et les autres pays voisins de la RCA doivent redoubler de vigilance et de solidarité envers le peuple Centrafricain pour l’aider à sortir de l’impasse, en instaurant la paix et la stabilité, car tous les risques d’un débarquement des mouvements jihadistes ne sont pas à écarter dans le contexte actuel de déconfiture du pays, mais aussi par rapport aux resserrements de l’étau autour de Boko haram au Nigeria, les troubles récurrentes au Soudan, en Libye et en Égypte. Nous devons également prendre trop au sérieux, le rapport du pentagone faisant allusion à des implications iraniennes via des groupuscules venant du Soudan, risquant ainsi de déstabiliser toute la sous-région et surtout accentuer l’insécurité et l’instabilité politique, en sapant le développement économique et social de la Centrafrique, un des pays le plus pauvre au monde.

Abbas Kayangar


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements