Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Cohabitation pacifique au Tchad : "Une réponse à la crise religieuse mondiale", Pasteur Souina Potifar


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Mars 2017 modifié le 10 Mars 2017 - 22:09



Cohabitation pacifique au Tchad : "Une réponse à la crise religieuse mondiale", Pasteur Souina Potifar
N'DJAMENA, dgcom/pr - Musulmans, protestants, catholiques se sont retrouvés ce jour exceptionnel au palais du 15 janvier. Venus de tous les coins du pays, ces fidèles de différentes confessions religieuses  ont prié ensemble pour des valeurs chères au pays de Toumai, telles que la paix, l’unité et la cohabitation pacifique entre les fils et filles du Tchad. Cette édition 2016, est marquée par la présence du Grand Imam de la mosquée Al-Azhar du Caire, cheikh Ahmed Mohamed El-Tayeb. L’égyptien est venu s’enquérir de l’expérience tchadienne en matière de cohabition interreligieuse.

Après la lecture de quelques  passages de différents livres saints, le Secrétaire général de l’Entente des églises et missions évangéliques au Tchad (EEMET), Pasteur Souina Potifar a salué la cohabition pacifique au Tchad qui est une réponse à la crise religieuse mondiale «  Il nous  faut faire preuve d’intelligence  et faire une lecture des signes de temps non pour ressembler aux autres mais  affirmer notre identité remarquable aux yeux du monde. Et notre rencontre en est une démonstration ». 

Il a par la même occasion rendu l’action de grâce à la plateforme syndicale et le gouvernement qui ont choisi la voie du dialogue pour sortir ce pays de la crise.

L’Archevêque de N’Djaména, Mgr Edmond Djitangar, a, dans un prêche demande à Dieu de faire résonner au plus profond des cœurs de tchadiens son appel de fraternité sociale et de la solidarité nationale. 

Le président du Conseil supérieur des affaires islamiques cheikh Hissein Hassane Abakar, affirme quant à lui que la cohabitation est devenue un exemple et une fierté pour chaque citoyen tchadien.