Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Communiqué de Bloc Démocratique Pour la Reconstruction De la Centrafrique


Alwihda Info | Par Me Lin BANOUKEPA - 19 Novembre 2014 modifié le 19 Novembre 2014 - 18:09

Dame Catherine SAMBA PANZA et son collège de conseillers et de gouvernants accusent-ils la France et son Président d’alors (SARKOZY) de prédation, d’enrichissements sans cause réelle et sérieuse au détriment du peuple et de la République centrafricaine.


REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
Unité-Dignité-Travail

Bloc Démocratique Pour la Reconstruction De la Centrafrique
(BDRC)
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

COMMUNIQUE SPECIAL

Au sortir du forum de Brazzaville de juillet 2014, Nous, centrafricains avons pris l’engagement sous l’Autorité du Médiateur Son Excellence, le Président Dénis SASSOU N’GUESSO, des Représentants de l’UA, des Nations Unis, de la CEMAC, de la France et Autres que nous nous engageons à taire les actes criminogènes, les actes de provocations politiques et politiciennes pour aller à l’Unissons vers un Dialogue Inclusif Inter centrafricain à Bangui.

Depuis lors, Dame Catherine SAMBA PANZA, Présidente de la Transition et son Cabinet ne cesse de faire obstacles à la réalisation et à la réussite de notre Dialogue Inclusif en multipliant des tentatives de procédures à l’encontre du Président François BOZIZE YANGUOUVOUNDA. Catherine SAMBA PANZA, nous la citons : « Je poursuivrai et arrêterai François BOZIZE s’il arrive à Bangui ».
Début Novembre 2014, elle fait publier dans les journaux locaux (1) une liste de 45 centrafricains politiques et de la Société civile (dont la famille BOZIZE) comme étant mise en examen par Monsieur son Procureur de la République.

Ce jeudi 13 Novembre 2014, par la voie de RFI, nous apprenons qu’elle a mandé un Avocat français pour saisir la juridiction française (à Paris) afin de poursuivre le Président BOZIZE et son clan parce qu’en 2008, il a cédé à AREVA l’Uranium de Bakouma en empochant des fonds !!!
Que cette même année, après de négociations avec les Services du Député-maire BALKANY, URANIME cède l’exploitation de nos minerais à AREVA.

Aujourd’hui, la Transition affirme qu’il y’aurait une commission estimée entre 30- 40 millions de dollars disposés à l’intermédiaire qu’il ne s’en trouve pas traces. Bangui accuse la France, le Président SARKOZY en citant le Député- maire de Levallois-Perret !!

Dame Catherine SAMBA PANZA et son collège de conseillers et de gouvernants accusent-ils la France et son Président d’alors (SARKOZY) de prédation, d’enrichissements sans cause réelle et sérieuse au détriment du peuple et de la République centrafricaine.
Car, nul n’est censé ignorer la proximité politique et les liens forts existant entre le Député- Maire de Levallois-Perret, Monsieur Balkany et le Président SARKOZY.
C’est à se demander si, le Président de la République centrafricaine avait mission et vocation d’intermédiaire dans une opération transactionnelle et commerciale !!!
C’est à se demander si, la Centrafrique pays d’exploitation de l’Uranium ne devait pas défendre ses intérêts sous l’Autorité de son Président élu (François BOZIZE).
C’est à se poser la question si, Dame Catherine SAMBA PANZA et son collège de conseillers et de gouvernants œuvrent pour la prospérité du désordre criminogène en Centrafrique ou pour la PAIX.
Nous, acteurs politiques, regroupés au sein du BDRC, initions une procédure pour prédation du Don Angolais et nous portons à la connaissance de nos populations, le genre et la qualité des probités, moralités et la gestion des fonds perçus ou reçus au nom du peuple par nos régnants devant le TPI (Bruxelles).
Nous disons non à la haine !
Non à la méchanceté !
Non au complot permanent !
Mais oui à la fierté d’être centrafricain et fier de l’être.
Que nos frères et sœurs de très récente centrafricanité ou métisses ne déversent pas l’huile sur le feu ardent qui embrase notre beau Centrafrique depuis Décembre 2012.

Fait, le 16 Novembre 2014

Pour le BDRC ET LE FROCCA,
Le Coordonnateur Général
Me Lin BANOUKEPA


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements