Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Communiqué de l'alliance des trois mouvements de la résistance


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 11 Février 2008 modifié le 11 Février 2008 - 17:03

L’Alliance de l’opposition armée ne croit-elle plus à la neutralité d’une force composée essentiellement des éléments français et dont la direction opérationnelle est dirigée par la France. Par conséquent, elle demande instamment aux autres pays européens de s’abstenir de l’envoi de leurs ressortissants dans le cadre de l’EUFOR une opération dont le but ultime est de protéger le régime de Deby.


COMMUNIQUÉ

RFC – UFDD – UFDD/F

Malgré la nouvelle donne de la situation au Tchad, à l’instigation de la France, l’Union Européenne persiste à déployer dans quelques semaines, au Tchad et en RCA, une force chargée théoriquement de protéger les refugiés soudanais et les personnes déplacées, comme si rien ne s’était passé.

Pourtant, les derniers événements à N’djamena ont démontré sans équivoque que la France est partie prenante dans le conflit du Tchad : en effet, elle a participé directement aux combats dans la capitale ; ses chars ont tiré sur les combattants anti-Deby, ses hélicoptères ont bombardés les quartiers « Gendarmerie » et « Champ des courses » tuant des innocents, apportant ainsi son soutien sans condition au régime de Deby. Par ces actes belliqueux manifestes, la France a montré à la face du monde qu’elle n’est plus neutre dans ce conflit qui oppose le régime dictatorial de Deby à la résistance nationale armée.

Déjà, la résistance armée tchadienne avait exprimée ses vives réserves quand aux réels objectifs et à la composition de l’EUFOR ; surtout quand on sait la façon dont cette opération a été initiée et acceptée et quand on se souvient que le gouvernement tchadien s’était catégoriquement opposé au déploiement des forces de l’ONU pour la même mission.

Aussi, l’Alliance de l’opposition armée ne croit-elle plus à la neutralité d’une force composée essentiellement des éléments français et dont la direction opérationnelle est dirigée par la France.
Par conséquent, elle demande instamment aux autres pays européens de s’abstenir de l’envoi de leurs ressortissants dans le cadre de l’EUFOR une opération dont le but ultime est de protéger le régime de Deby.

Fait à Mongo, le 10 févr. 08
L e Porte Parole de la Coalition RFC – UFDD – UFDD /F
Abdelrahmane Koulamallah


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements