Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Communiqué de la diaspora tchadienne


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 4 Février 2008 modifié le 4 Février 2008 - 22:08

La République Française, puissance la plus impliquée dans l’histoire de notre pays, avec une influence notoire depuis toujours, est solennellement sollicitée ici à jouer un rôle prépondérant pour le retour d’une paix durable au Tchad qui soit uniquement dans l’intérêt des populations tchadiennes.


COMMUNIQUE DE PRESSE


Réunis ce jour, 3 février 2008, des membres de la Diaspora tchadienne, reconnaissent unanimement la situation de grave crise que traverse actuellement le Tchad. Nous exprimons notre profonde préoccupation face aux importantes pertes en vies humaines et en matériels occasionnées par les combats meurtriers dans la ville de N’djaména.
Nous voulons tout d’abord saluer la mémoire de toutes les victimes. Nous saluons également l'héroïsme de celles et de ceux qui ont pris tous les risques pour mettre à la connaissance du monde cette tragédie, si douloureuse. Nous voulons rendre un vibrant hommage à leur courage, à leur dignité, et au patriotisme exemplaire dont ils ont fait et continue de faire preuve en dépit de cette tragique épreuve.

Nous voulons dire à tous nos compatriotes notre fraternité, notre amitié, notre solidarité ainsi que notre volonté de lutter résolument contre toute manœuvre mettant en cause notre dignité collective. Nous sommes à jamais déterminés à combattre sans relâche et sans complaisance cette barbarie, cette haine dont nous sommes tous victimes. Nous sommes de tout cœur au côté des familles des disparus et nous partageons avec notre peuple tout entier son amertume au moment où des milliers de nos compatriotes campent sous le soleil au Nord Cameroun en raison des événements tragiques dans notre chère capitale.

Nous appelons nos frères, où qu’ils se trouvent, à l'union et à la fraternité nationale car l’union dans cette épreuve est la force indispensable qui peut nous permettre de garder notre dignité. Nous devons sans cesse nous rappeler que nous appartenons à une même communauté ayant une histoire commune et recherchant les mêmes idéaux, aimer notre patrie et souffrir de la voir blessée. Nous ne devons pas perdre de vue ces sentiments forts qui nous permettent de mieux vivre le présent et de mieux construire un avenir commun.

Nous en appelons également à l’esprit et au sens patriotiques de toutes les parties concernées pour rechercher un arrangement qui sorte définitivement le Tchad de cette nouvelle flambée de violences. Les positions exprimées par les uns et les autres en faveur d’une conférence de paix inclusive méritent l’appui sans réserve des pays de la sous-région de l’Afrique centrale, de l’Union Européenne et particulièrement de la France et des Etats-Unis, de la Chine et de l’Organisation des Nations Unies.

Nous sommes tous convaincus qu’avec le concours des pays voisins, des grandes puissances et des organisations régionales et internationales, les Tchadiens sauront trouver l’arrangement qui ouvrira, pour le Tchad, une nouvelle page de son histoire.

La République Française, puissance la plus impliquée dans l’histoire de notre pays, avec une influence notoire depuis toujours, est solennellement sollicitée ici à jouer un rôle prépondérant pour le retour d’une paix durable au Tchad qui soit uniquement dans l’intérêt des populations tchadiennes.

Pour les participants,
Les porte-paroles

- L. Favitsou Boulandi, Président du Comité Provisoire d’Actions et de Stratégies (COMPAS), Silver Spring, USA
- Dr. Adoum Djimé, Gaithersburg, USA
- Habib H. Iguemir, Paris, France
- Adoum Djibrine, Strasbourg, France


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements