Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Communiqué de presse du CCPR n°1/2016, du 02.07.2016


Alwihda Info | Par CCPR - 2 Juillet 2016 modifié le 2 Juillet 2016 - 21:58

Lettre express à son Excellence Faustin Archange Touadéra, Président de la République centrafricaine


1,6

Excellence Monsieur le Président,
Le CCPR que je dirige se désole de pouvoir vous atteindre par ces moyens de réseaux sociaux sur des sujets extrêmement graves. Comment faire autrement dans ce système, dans ce contexte abrutissant qui se veut démocratique.
En effet le CCPR s'est senti meurtri par la propagande de votre Ministre d'Etat Conseiller Spécial, Fidèle Gouandjika qui trouve des origines étrangères à nos différents Présidents de la République centrafricaine: Dacko=béninois, Bokassa=ivoirien, Patassé=tchadien, Kolingba=congolais...
Excellence Monsieur le Président, maintenant que les centrafricains trouvent en vous une origine Bororo, allions-nous continuer sur ce chemin fièrement défendu par votre Ministre d'Etat Conseiller Spécial ? Ce Ministre d'Etat avec ses enfants métis -centrafricains sans aucun doute pour nous au CCPR. -et son courtisan Célestin Ngaizo Balalou insulteur, ennemi affirmé de "moudjou Gozo", le papa de moudjou Gozo et en même temps ami de Balaou, appréciera et j'espère, se ravisera. Les cabris sont devenus fous Centrafrique. Si non, c'est quoi les origines des enfants Gouandjika? Bokassa est centrafricain, alors que Gouandjika est le fils d'un immigré, ancien combattant tchadien originaire du Logone, un Sara, devenu centrafricain après la démobilisation. Fidèle Gouandjika, c'est le type Sara même, pas du tout pygmée. Sa théorie héritée d'Abel Goumba et pervertie, est destinée à ses seules ambitions communautaristes -démesurées-.
Monsieur le Professeur Touadéra, je vous appelle à prendre attache avec le Département d'Histoire de l'Université de Bangui pour y voir clair dans ces délires communautaristes et régionalistes prônés par nos cabris.
Excellence Monsieur le Président, les centrafricains dans leur majorité voient en vous, à la fin de ce long processus de calvaire, une solution. Le CCPR demande impérativement aux différentes ONG reçues par le Ministre d'Etat, Fidèle Gouandjika, de rendre public le contenu de leur entretien et surtout des résultats des promesses tenues ou non-tenues. Si c'est la corruption...une Société civile forte et honnête constitue une garantie pour la démocratie et le développement. Et c'est à la Société civile de vous aider. C'est ce que le CCPR tente de faire. Puisqu'il s'agit d'un Ministre d'Etat Conseiller Spécial, ses propos ne seront être banalisés, puisque c'est la parole de la République centrafricaine. Des enfantillages à ce niveau de responsabilités ne sauront plus être tolérés.
Si ce communiqué de presse demeure lettre morte, le CCPR se permettra de rendre publique les affirmations de l'une des principales autorités politiques, sans morale...en citation. Même si Fantômas est capable de supprimer ses propres écrits, Facebook en garde les traces.
Vous priant d'agréer, l'expression de notre soutien à la famille Bokassa et surtout à Jean-Serge Bokassa, Ministre de l'intérieur, le seul qui se démène pour son pays dans ce gouvernement, pendant que Gouandjika entretient son estomac et son inoxydable excrément.

Dr Félix Yandia, président du CCPR, le 02/07/2016

Association CONGRES CENTRAFRICAIN POUR LE PROGRES ET LE RENOUVEAU - CCPR, 10 rue Hoche 45200 MONTARGIS (FRANCE) Tél: 00.33.6.67.08.50.92 Email: cpr.association@yahoo.fr (Association loi 1901 à but non lucratif enregistrée sous le numéro W451002630 du 13 août 2014)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements