Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Communiqué de presse du CPR n°8, du 27.02.2015


Alwihda Info | Par CPR - 28 Février 2015 modifié le 28 Février 2015 - 06:14

Lettre express du CPR au Pape François 1er et à Sant' Egidio


1.5

Communiqué de presse du CPR n°8, du 27.02.2015
Rome ne défini pas le profil de l'homme capable d'amener la Paix, la Concorde Nationale comme le pense notre compatriote Guy José Kossa. Le CPR partage le scepticisme de la Radio France-International (RFI). Ces gens appelés femmes et hommes politiques centrafricains sont justes auto-honorés de faire ce pèlerinage.
Or le Vatican offre une occasion inespérée aux centrafricains de se définir. Si ce conglomérat de soi-disant hommes politiques représentants du peuple centrafricain avait la notion de sagesse, de respect, on y croirait. Mais ce sont des saboteurs, des prédateurs capables d'humilier toutes les bonnes volontés, papales et le centre Sant' Egidio.
Le CPR exhorte donc sa Sainteté de mettre au pied du mur des lamentations des centrafricains tous ces ANCIENS QUELQUE CHOSE (anciens premier ministre etc..) pour la plupart responsables de la descente aux enfers de tout un pays. Au lieu de leur donner la communion sans confession. Il y a quand même une éthique dans toute démarche!
Le CPR remercie toutes ces bonnes volontés, le Pape François 1er, la communauté Sant' Egidio, mais demande à ce que tous ces centra-machins venus en rang dispersé soient mis dans une salle de 7h à 19h pour accoucher un protocole commun. Pour comprendre cette nécessité, relisons les serments prononcés par nos différents hommes politiques et regardons les résultats. On comprendra l'homme politique centrafricain -Vite dit, Vite oublié.

Michel Chantry, secrétaire-général du CPR Dr Félix Yandia, président du CPR


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements