Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Conférence Episcopale : le siège de l’ACERAC inauguré à Brazzaville par Denis Sassou NGuesso


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 14 Juillet 2015 modifié le 14 Juillet 2015 - 19:44

L’association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC) est dotée désormais d’un siège à Brazzaville. Situé derrière la place Mariale de la cathédrale Sacré Cœur, ce siège imposant a été inauguré par le président Sassou NGuesso, ce 14 juillet 2015, en fin d’après –Midi, en présence du cardinal Laurent Mosengwo Passinya, Archevêque de Kinshasa et du Nonce Apostolique, Monseigneur Juan Romeo Palowsky.


Sous un soleil radieux arrosé par la brise du majestueux fleuve Congo, la Chorale « Cœur Crédo » louait Dieu pour ses merveilles de ce 14 juillet , son église étant une fois encore été à l’honneur après la messe pour la paix célébrée le 5 juin dernier devant le couple présidentiel à la place Mariale du Sacré Cœur. Derrière cette place se dresse une imposante œuvre architecturale. C’est là désormais le cadre de vie, de prière et de travail de l’ACERAC, une concrétisation de la promesse de Denis Sassou NGuesso en 2013.

Financés à hauteur de 9 milliards 606 millions 862 mille 301 FCFA par le budget de l’Etat congolais, les travaux de construction de ce siège ont été réalisés par la société chinoise BRCC. Il s’agit en réalité de trois bâtiments aux dimensions distinctes selon le ministre en charge de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya.

Sur la fiche technique présentée, le bâtiment principal de R+5 de 1636,64m2 présente quelques caractéristiques qui se résument par la présence des appartements, des salles de réunion, des chambres et des suites. Pour le bâtiment administratif de 927, 85 m2, il est constitué d’une chapelle, d’un bureau du secrétariat, d’une salle d’attente et des toilettes et d’un local technique doté d’une réserve d’eau de 342 mètres cubes pour se prémunir des incendies. Quant au troisième bâtiment de 463 m2, il sert à l’aménagement extérieur.

Motif de fierté et de satisfaction pour l’ACERAC dont le secrétaire général, l’Abée Mesmin Massengo, lui qui s’est battu corps et âme pour que ce projet aboutisse. Pour lui, la construction de ce siège est un miracle de Monseigneur Ernest Nkombo, ancien Evêque d’Owando. Car, explique-t-il, c’est à l’issue de ses obsèques qu’il a pris la résolution d’écrire au président Sassou N’Guesso. Il a rappelé que, c’est Au cours de l’entretien qui a eu lieu le 10 novembre 2008 que le Chef de l’Etat a pris l’engagement de construire le siège de l’ACERAC à Brazzaville.

La concrétisation de cet engagement est une joie immense pour toute l’église catholique. Et pour le président de l’ACERAC, Monseigneur Samuel Kleda, ce 14 juillet 2015 est un jour mémorable qui sera marqué dans le livre d’or de l’église de la sous région. « A travers ce bel édifice qui se dresse devant nous dans toute sa splendeur, nous voyons le fruit d’une bonne collaboration entre l’Etat congolais et l’église qui est au Congo représentant la sous région », a-t-il relevé tout en poursuivant que la région de l’Afrique Centrale veut voir l’église et l’Etat la main dans la main pour y bâtir un monde fraternel, réconcilié et pacifique.

A noter que, l’ACERAC est une institution ecclésiale qui réunit six conférences épiscopales, à savoir le Cameroun, la RCA, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Remettant toujours le Congo entre les mains de Dieu, Denis Sassou NGuesso n’a jamais sourcillé à relever les défis des multiples sollicitudes. C’est dans ce cadre que s’inscrit la réhabilitation de la Basilique Sainte Anne de Brazzaville et toutes les aumônes dans la maison de l’Eternel.
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements