Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo Brazzaville : Raoul OMINGA de l’ambition de développement à l’engagement politique


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 10 Juillet 2017 modifié le 10 Juillet 2017 - 14:44

« Ensemble, donnons une chance à notre destin commun », cette pensée résume l’essentiel de sa vision pour le Congo, convertie en engagement politique qu’il propose aux habitants d’Oyo de la deuxième circonscription électorale d'Oyo, au nord de du Congo, pour le développement local.


Comptable de la société nationale des pétroles du Congo (SNPC), l’homme aux allures taciturne n’a jamais ménagé du temps pour la politique. Avec l’avènement de la nouvelle république au Congo consécutive au référendum du 25 octobre 2015, ayant débouché sur la promulgation de la nouvelle constitution du 6 novembre 2015, Maixent Raoul OMINGA, se trouve interpeller par le devoir envers la patrie, pour apporter sa pierre à la mise en musique de la marche vers le développement », projet de gouvernement du président  Denis Sassou-N’Guesso. 

Travaillant dans l’ombre pour développer sa contrée, pour le désenclaver et l’ouvrir au reste du pays, ce qu’il a réussi à faire, Raoul OMINGA se voit obliger de migrer vers la politique, « ce n’est pas pour un quelconque statut, mais, une fois vêtu de la veste député, porter haut la voix du développement local au bénéfice  des congolais », comme il aime le dire, lui-même. 
 
Ambition et stratégie de développement

En homme de devoir et d’engagement, Raoul OMINGA est acquis à la vision du président Denis Sassou-N’Guesso. Travaillant depuis des lustres sur le développement de sa localité, le candidat Pct d'Oyo 2, voudrait expérimenter une stratégie de développement adossée au modèle marocain, axée sur l’agroalimentaire et le tourisme.

Attaché à sa communauté avec le statut de notable, Maixent Raoul OMINGA entend faire participer tous ses membres au développement en favorisant la création d’emplois, des métiers et d’activités devant permettre à ces derniers d’assurer par eux-mêmes leur bien être par l’effort et dans la dignité.

Fait ainsi, il aura non seulement participer au processus de création d’emplois mais aussi de diversification de l’économie nationale. C’est dans cette perspective, qu’il s’engage à apporter sa pierre à l’édification de la nation congolaise et à la mise en musique « marche vers le développement », programme de gouvernement du chef de l’Etat congolais. D’où le sens de son engagement en politique. 

Et, la thématique de son engagement politique se résume en ceci : « La dignité humaine, mon engagement politique, un acte social », avec pour slogan : « Ensemble, donnons une chance à notre destin commun. »

Les priorités de son action politique

Maixent Raoul OMINGA qui postule à la députation dans la circonscription électorale nouvellement créée d’Oyo, s’assigne des priorités pour apporter une valeur ajoutée au développement du Congo.

En effet, le premier champ sur lequel il voudrait orienter ses forces est l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et la formation professionnelle et qualifiante. Ce qui permettrait de former des cadres et de préparer l’avenir du Congo de demain.

Le deuxième axe consistera à travailler à mettre en valeur les potentialités que regorge la circonscription, en vue de créer des emplois et participer au développement économique du pays ; et partant au processus de diversification de l’économie nationale.

La troisième priorité, quant à elle, sera sa détermination à offrir aux populations des soins de santé primaires et de qualité. En outre, il est indéniable de faire de la prévention sanitaire.

Bien plus, pour la promotion du développement décent des communautés rurales, Raoul OMINGA, voudrait œuvrer en faveur de la préservation de la tradition, tout en faisant la promotion de la culture locale. Enfin, l’homme qui s’engage nouvellement en politique voudrait continuer à œuvrer pour le développement du sport, précisément pour promouvoir les vertus du sport ,  la socialisation effective et la professionnalisation du sport. Cette stratégie permettra, à coup sûr, de donner au Congo une pépinière sportive et à l' équipe locale évoluant déjà en première division du championnat national de football.