Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo-Brazzaville : les 16 usines de la zone industrielle et commerciale de Maloukou déjà opérationnelles


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 21 Novembre 2014 modifié le 21 Novembre 2014 - 16:13

Plus que question de temps, la zone commerciale et industrielle de Maloukou, à 80 km au nord de Brazzaville, sera livrée à l’Etat congolais. A quelques jours de cette livraison, seize usines sont déjà en phase de production.


Projet majeur et intégrateur, la zone commerciale et industrielle de Maloukou Tréchot dans sa première phase, a consisté en la construction de seize usines, une centrale frigorifique et quatre magasins généraux qui serviront à l’écoulement de la production industrielle. Chacune des 16 usines de cette zone est déjà rentrée en phase productive.

Rassemblant des unités industrielles par branches d'activités, la zone est composée de lots individuels, occupant entre 22 mille et 43 mille 491 mètres carrés. Une zone contigüe de 100 mille mètres carrés est réservée à l’expansion future de l’activité, tandis qu’une autre, dite d’appui, de 89 mille236 mètres carrés regroupe les activités liées à la fourniture d'électricité et d'eau.

Les usines de tuiles galvanisées, de tubes et tuyaux en PVC, de rotomoulage, de dalles en béton préfabriqués, d’emballage de peinture et de mortier, de câbles électriques, de peinture et de vernis, de galvanisation ainsi que tous les quatre magasins de stockage, fonctionnent déjà.

Actuellement le projet est entré dans ses deux dernières phases, portant sur la construction d’une sous-station d'électricité, d’une station d’épuration d’eau et des effluents avant leur rejet dans la nature, d’un espace de 71 mille 972 mètres carrés affecté au parking et aux manœuvres des camions, ainsi que la zone administrative, d’une superficie de 28 mille mètres carrés, et la zone dite institutionnelle, de 241 mille 667 mètres carrés.

Exceptés, la création des emplois directs et indirects, ce projet permettra le développement d’activités d'importation et d’exportation, sous-tendues par des structures d’appui logistique, notamment un centre de formation et de perfection de la main-d’œuvre, un port sec et des services de douanes, des centres commerciaux, des hôtels et un centre de convention.

Les travaux de construction de ce complexe industriel ont été lancés, officiellement en août 2012, par le président congolais, Denis Sassou N’Guesso . Et c’est la société Brésilienne, Asperbras, qui se charge de l’exécution des travaux. Outre, les unités de production, il est également prévu la construction de 68 maisons d’habitations, 180 logements pour exploitants, des bureaux techniques, une infirmerie, un réfectoire avec cuisine industrielle, une boulangerie, un atelier mécanique pour engins lourds et camions usuels.








Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements