Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo-Centrafrique : Le nouveau président élu de Centrafrique, Faustin Touadera, à Brazzaville


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 29 Février 2016 modifié le 29 Février 2016 - 17:53

Il était 10 heures, heure locale, le lundi 29 février 2016 lorsque le chef d’Etat nouvellement élu de la République Centrafricaine, Faustin Touedera a foulé le sol de Brazzaville, par l’aéroport international Maya-Maya, pour une visite de 24 heures. Il est accueilli à sa descente d’avion, par son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso, médiateur international dans la crise qui a déchiré son pays.


Les présidents Touadera et Sassou N'Guesso
Les présidents Touadera et Sassou N'Guesso
Une chaude et fraternelle accolade a marqué cette première rencontre entre les deux hommes d’Etat. Faustin Touadera, qui a la mission de conduire les destinées de la République centrafricaine post conflit entreprend cette visite de courtoisie auprès du médiateur dans la crise que son pays traverse, sans doute, exprimer dans les faits la reconnaissance de son peuple à l’égard du président Denis Sassou N’Guesso au regard des efforts consentis par le médiateur international dans la recherche des solutions au conflit qui déchirait la Centrafrique qu’il considère affectueusement comme pays frère.

Le nouvel élu de la RCA a ainsi eu des entretiens en tête à tête de près de deux heures avec son hôte. Il ne s’est pas prêté aux questions de la presse pour dévoiler le contenu de ces entretiens. Mais, selon certaines indiscrétions, Faustin Touadera a mis à contribution son séjour brazzavillois pour prendre les conseils auprès d’un homme d’expérience, avant son investiture qui marquera le début effectif de son mandat.

Des défis énormes attendent le nouveau président centrafricain, notamment la réconciliation et la reconstruction du pays, sans oublier le redressement de l’économe que la crise a davantage ruinée.

Dans l’accomplissement de ces tâches certes difficiles, mais pas impossibles, le président centrafricain saura compter à l’évidence sur les Centrafricains, mais aussi sur ses partenaires internationaux. Et, son déplacement en direction de Brazzaville, deux semaines après son élection, à l’issue du second tour de la présidentielle est la preuve qu’il compte effectivement sur l’apport d’un voisin qui plus est, a joué un rôle dans la mobilisation des fonds pour l’organisation de ce scrutin. Il pouvait avoir sollicité d’emblée que Denis Sassou N’Guesso appuie les nouvelle autorités qui vont s’installer bientôt dans la mobilisation des partenaires indispensables à la reconstruction de la RCA. Il s’agit donc d’un un acte majeur dans le renforcement de la coopération entre Brazzaville et Bangui.

Depuis son élection, Faustin Touadera s’est déjà rendu Malabo et Ndjamena avant Brazzaville.
 



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements