Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : Le point d'indice des salaires des fonctionnaires passe de 250 à 275


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 1 Janvier 2016 modifié le 1 Janvier 2016 - 16:03

Au Congo, le point d'indice des salaires des agents de l'Etat passera de 250 à 275 à compter du 1er janvier 2016. La nouvelle a été donnée de façon officielle par le président Denis Sassou N'Guesso, à l'occasion de son message des vœux de nouvel an à la nation, ce 31 décembre 2015. Il s’agit d’un engagement pris par le gouvernement et qui se concrétise d'année en année depuis 2014.


Congo : Le point d'indice des salaires des fonctionnaires passe de 250 à 275
Congo : Le point d'indice des salaires des fonctionnaires passe de 250 à 275
En dépit de la baisse du prix du baril de pétrole, Denis Sassou N’Guesso ne s’est pas soustrait à l’un des engagements sociaux qu’il a pris face aux travailleurs de l’Etat et aux partenaires sociaux (syndicats), notamment en ce qui concerne l’augmentation du point d’indice du salaire des fonctionnaires. Depuis 2014, en effet, ce point d’indice augmente de 5 à 10% jusqu’à atteindre 300 en 2017.

En fin janvier 2016, conformément à l’engagement du président de la République, le point d'indice des salariés de l’Etat passera ainsi 250 à 275. C’est une mesure sociale à valeur de ballon d'oxygène qui va sans doute donner une nouvelle configuration au panier de la ménagère et qui est issue du dialogue social de 2013. En confirmant la mise en œuvre de cette mesure, le président de la République prouve aux agents de l'Etat qu’il tient à l’amélioration de leurs conditions de vie, notamment .La conjoncture économique difficile n’a pu avoir raison de l’homme des actions concrètes. «Nous devons, malgré tout, maintenir le cap de nos ambitions économiques et sociales, en disposant de nos ressources avec parcimonie », a affirmé Denis Sassou N’Guesso qui a précisé « … en accordant la prédilection à l'essentiel, l'Etat sera en mesure de tenir ses principaux engagements, surtout à caractère social ».

« C’est un bon père de famille », a réagit Maurice, un agent du ministère de la santé », pour qui le président Sassou N'Guesso n'a jamais failli à ses engagements ».

En fait, la confirmation de cet engagement social par Denis Sassou N’Guesso n’est pas nouvelle, puisqu’en dans son message des vœux de nouvel an 2015, il rassurait les Congolais de ce que le gouvernement devait veiller pour que les dépenses sociales ne soient pas réduites », en dépit de la dureté des temps.

De même que « les dépenses en rapport à l'éducation, à la santé, à la lutte contre la pauvreté, à l'insertion sociale et à la sécurité sociale en général seront maintenues en haut du tableau des priorités de l'année 2015 », a renchéri Denis Sassou N’Guesso.

Le cap de l’indice salarial des fonctionnaires de l’Etat à 300 en 2017 s’inscrit en fait dans le souci présidentiel de partager la richesse nationale à tous les congolais. Cette ambition a toujours caractérisé le président congolais, qui a porté le SMIG de 40370 à 100750 francs Cfa en 2015, soit une augmentation de 200% en 20 ans.

Le gouvernement a en outre augmenté de 50% les bourses des étudiants congolais inscrits à l'université Marien Ngouabi ou dans les universités à l'étranger. Depuis 2012, le niveau des allocations familiales par enfant à charge a également été relevé de 100%.

Ce sont des acquis sociaux que les Congolais défendent jalousement contre toute dérive pouvant freiner le développement du pays.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements