Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Congo : Sassou s'enfonce, l'opposition ne le voit ... (Point de vue)


Alwihda Info | Par PARFAIT MAVUNGU - 1 Avril 2015 modifié le 1 Avril 2015 - 22:23

SASSOU S'ENFONCE, L'OPPOSITION NE LE VOIT ...‏


CONGO
 
DÉMONSTRATION TACTIQUE DE DEUX FAITS INCONTESTABLES
 
1- SASSOU NGUESSO S'ENFONCE de plus bel dans son propre piège,
2- L'OPPOSITION (n'a plus de stratèges en son seing ?) NE LE VOIT ... 
 
 
 
Je vais droit au but : 
 
Pourquoi est-ce si délectable de voir le parti au pouvoir demander d'inclure à l'ordre du jour du Dialogue National, le changement de la constitution ?
 
 
Opposition congolaise, 
Mes Chers Compatriotes,
 
Vous êtes tellement prévisibles, au point de "devenir mécanique" ... 
Au lieu de toujours vous précipiter à dire NON ...
 
Pourquoi ne voyez vous pas ce caviar qu'ils vous offrent ? 
 
 
TRANSFORMONS L'ENTÊTEMENT NAÏVE DU POUVOIR EN CAVIAR ... 
 
Comme je l'ai dit dans mon précédent message, c'est la finalité (objectif à atteindre) qui justifie les moyens (la stratégie ou le positionnement)
Gardons à l'esprit notre objectif premier : Élection Libre et transparente en 2016.
 
LA SEULE EXIGENCE VALABLE : 
Nous devrions exiger la présence d'observateurs internationaux suivants : 
UA, ONU, OIF, CPI, UE et  USA. 
NB : le parti au pouvoir ne peut tout simplement pas refuser la présence de ces observateurs internationaux, et ils resteront jusqu'à l'élection présidentielle de 2016.
 
LE SEUL POINT INDISPENSABLE A L'ORDRE DU JOUR : 
Il est déjà communément admis que la gouvernance électorale est le point indispensable à l'ordre du jour du Dialogue National ... 
 
Alors pourquoi refuser l'inscription de quelques autres points facultatifs ?
 
Le temps nous est compté, il faut rapidement mettre en place une Commission Électorale réellement Indépendante (gouvernance électorale de A à Z), pour cela, il faut aller au dialogue le plus tôt possible en présence d'observateurs internationaux.
 
 
Je regrette juste le fait, qu'avec mes compatriotes, je suis souvent obligé de dévoiler ce qui aurait pu être transformé tactiquement en une belle embuscade ... 
 
 
Comment donner "gentiment" l'ordre au pouvoir en place de ne pas inscrire le changement de la constitution à l'ordre du jour du Dialogue National ?
 
 
DÉCLARATION OFFICIELLE DE L'OPPOSITION CONGOLAISE : (à faire)
 
L'opposition congolaise exige la convocation en avril 2015 du Dialogue National en présence d'observateurs internationaux suivants : UA, ONU, OIF, CPI, UE et USA. 
 
Nous laissons au pouvoir en place le choix entre deux options : 
- Ordre du jour à point unique : la gouvernance électorale de A à Z,
- Ordre du jour à deux points : la gouvernance électorale de A à Z et les divers.
 
Nous entendons par "les divers", la liberté laissée à chacune des parties au dialogue de proposer en toute liberté un point à débattre lors du Dialogue National en présence des observateurs internationaux suivants : UA, ONU, OIF, CPI, UE et USA. 
 
Ce faisant, bien que trouvant inopportun l'inscription à l'ordre du jour d'un éventuel débat sur la constitution, nous reconnaissons le droit du parti au pouvoir d'user de sa liberté de proposer cette question au point divers, et réciprocité oblige, le parti au pouvoir reconnaît aux partis de l'opposition le droit de proposer toute question de leur choix (crimes économiques, crimes de sang, ...) au point divers, lors du Dialogue National en présence de : UA, ONU, OIF, CPI, UE et USA. 
NB : Messieurs du parti au pouvoir, vous n'avez pas le monopole de la proposition.
 
 
... Point besoin d'en rajouter, à ce niveau, en principe LE MATCH EST FINI
 
Comme aurait dit feu Georges EMBANA dans keba na caméra : KO TECHNIQUE
 
 
Si par miracle nos "amis" du parti au pouvoir vont au dialogue en inscrivant la question constitutionnelle, non seulement ce serait suicidaire, en plus, la solution dilatoire d'une constituante en 2017 sera à coup sûr soutenu par ces six observateurs internationaux qui sont déjà avec nous (profitons aussi du fait que le Grand Barack foulera en juillet prochain le sol kényan, les objectifs américains sont déjà un peu plus braqués sur notre continent, c'est une très bonne chose, à nous d'en profiter).
NB : Ce Dialogue ne doit pas être long (pas plus de 3 mois de préférence).
 
 
A la classe politique congolaise,
 
Ce Dialogue National, par la nouvelle gouvernance électorale qu'elle met en place, est aussi l'occasion de réaffirmer la solidarité nationale par l'égalité de tous les congolais.
 
Le Congo a besoin de l'expérience de toutes ses filles et de tous ses fils, il est temps d'abroger la condition discriminante (séjour de 24 mois) pour les expatriés congolais qui souhaitent se présenter à la magistrature suprême de leur pays. 
 
 
VIVE LE CONGO,
VIVE LA NATION,
VIVE L'ÉTAT DE DROIT.
 
 
Parfait MAVUNGU
Préadministration
BP 60125
35701 Rennes Cedex 7
Téléphone : +336.05.61.50.18