Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo-Vatican : un accord cadre pour dynamiser la coopération bilatérale


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 3 Février 2017 modifié le 3 Février 2017 - 18:28

" L’acquis de cet accord c’est le cadre juridique à partir duquel on peut développer, d’une façon plus fructueuse les initiatives et les activités." Ainsi s'est exprimé le secrétaire d'Etat de sa sainteté le pape François, son Éminence le Cardinal Pietro Parolin, à sa sortie d'audience avec le président Denis Sassou N'Guesso, ce 3 février 2017, au palais du peuple de Brazzaville.


Pietro ParoLin et Clément Mouamba procédant à la signature de l'accord cadre
Pietro ParoLin et Clément Mouamba procédant à la signature de l'accord cadre
L’avant dernier jour de la visite de travail de son Éminence le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat de sa sainteté le Pape François a été marqué par l’audience avec le président Denis Sassou N’Guesso et la signature d’un accord cadre de coopération avec le premier ministre congolais, Clément Mouamba.

Au cours du déjeuner offert par le président congolais en l’honneur de l’envoyé du Pape François, le chef du gouvernement congolais est revenu largement , dans son toast, sur la portée de l' accord cadre signé avec l'envoyé du Saint Siège qui, selon lui, vient combler un vide. « …on peut raisonnablement constater que l’absence d’un cadre juridique conséquent a, d’une certaine manière, limité le plein épanouissement de notre coopération bilatérale. » a déclaré d’emblée, Clément Mouamba.

Cet accord, poursuit, le premier ministre congolais, couvre les domaines diplomatique, politique, socio-économique, scientifique, sanitaire et éducatif avant de préciser « Nous disposons désormais d’un outil précieux qui nous permet d’envisager l’avenir de nos relations avec de meilleures perspectives. »

Au nombre des projets qui tient à cœur le gouvernement congolais que Clément Mouamba a cité figurent en grande place l’ouverture d’une représentation diplomatique congolaise auprès du Vatican avec résidence à Rome. Il a par, ailleurs invité le représentant du Saint Siège d’être le porte parole du gouvernement et les fidèles catholiques congolais pour transmettre au Pape François quelques doléances portant notamment sur la nomination d’un nouveau cardinal au Congo ; la béatification du cardinal Emile Biayenda et la visite officielle du pape François au Congo.

Très optimiste, le secrétaire d’Etat de sa sainteté le pape François a apprécié à sa juste valeur la signature de cet accord à sa sortie d’audience avec le président Denis Sassou N’Guesso. « . L’acquis de cet accord c’est le cadre juridique à partir duquel on peut développer, d’une façon plus fructueuse les initiatives et les activités » avant de renchérir « Je pense c’est cela le point le plus important de cet accord »

A noter que, la signature de cet accord cadre est l’aboutissement d’un processus enclenché depuis les années 2000 avec les voyages officiels répétés au Vatican du président Denis Sassou N’Guesso respectivement en 2000,2005, 2010 et 2015. Mais, les congolais ont encore présent à l’esprit la visite historique et mémorable effectuée par sa Sainteté le pape Jean Paul II, le 5 mai 1980, à Brazzaville.