Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Contrôle du trafic téléphonique : Le Tchad se dote d’une passerelle internationale


Alwihda Info | Par Gloria Rolel - 5 Juillet 2014 modifié le 5 Juillet 2014 - 14:22



Contrôle du trafic téléphonique : Le Tchad se dote d’une passerelle internationale
Le  mercredi 25 juin 2014, le premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet a inauguré officiellement l’exclusive internationale Gateway du Tchad dans les locaux techniques de SOTEL Tchad, à Goudji. C’est un système qui permet désormais au Tchad de contrôler les entrées  et les sorties des appels téléphoniques, de générer les ressources pour le Tchad et d’amoindrir les couts d’appel à l’international.
 
Cette passerelle internationale unique du Tchad sera gérée par la société des télécommunications du Tchad, l’operateur historique, par le décret n°059-PR-NTIC -2013 du gouvernement en date du 21 janvier 2013 afin d’assurer un  meilleur contrôle du trafic international, explique le directeur général de la SOTEL Tchad, monsieur Adam Abdramn Annou.
 
La société invivent-Tchad qui a contribué à la mise en place de la plateforme, a installé depuis quatre mois des équipements de dernière génération pour le contrôle du trafic. «  Ces installations, non seulement garantissent la souveraineté du pays, mais sont aussi une source de revenus important pour le développement du secteur des TIC », estime le Directeur General de SOTEL Tchad.
 
Notre confrère Gerard N.Sangar- N’Dem, a souligné que le Président -Directeur général de la société Invivent- Tchad, M. Thierry Jeannot se réjouit que la mise en œuvre de cette passerelle se fasse en harmonie avec les operateurs présents au Tchad et tous les services de l’Etat : « le Tchad peut, aujourd’hui, s’enorgueillir, avec raison, d’être un des seuls pays  en Afrique à connaitre, en temps réel, le nombre exacte des minutes en provenance de l’international entré sur son territoire, ou avoir une vue complète de son trafic international. Il marque un acte fort de reprise en main du contrôle du préfixe 235 du Tchad, de la maitrise du tarif d’interconnexion international de la destination du Tchad, de l’affirmation, de la gestion du patrimoine et de ce domaine de la souveraineté de l’Etat.
 
35 millions de minutes à l’international
 
Notre confrère a écrit que, le directeur technique d’Invivent-Tchad, M. Jean –Christophe Vidier a souligné que le Gateway du Tchad a été développé  par les experts en la matière pour doter le pays d’une passerelle à la hauteur de ses ambitions dans les télécommunications. Selon lui, sa société a apporté au Tchad une solution technique  et approuvé. M. Christophe a rassuré que les équipements utilisées dans la réalisation de cette passerelle ont une durée supérieure à dix années. «  Nous pouvons garantir à la république du Tchad qu’elle sera en mesure de faire transiter, en toute sécurité, jusqu'à 35 millions de minutes à l’international par mois. C’est la capacité de la plateforme installée actuellement, le trafic à destination du Tchad à environ  10 ou 15 millions par mois. Ce qui nous laisse une marge de d’assurer un service de première qualité, d’une manière toute équitable pour tous les operateurs locaux, de garantir une continuité de service international pour tous(…) », énumère-t-il.
 
Transfert de compétence aux tchadiens  
 
Le ministre des postes et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, M. Daouda  Déby Itno a souligné que, La mise en œuvre de cette passerelle découle  de la volonté politique des autorités du Tchad à vouloir prendre en main la gestion de l’espace des télécommunications. A son avis, les nouvelles technologies c’est, d’abord ; la miniaturisation, le compact, mais, il ne faut pas penser du gigantisme. « L’initiative que nous prenons, aujourd’hui et qui répond, d’abord, aux besoins de l’ensemble des consommateurs et aux operateurs tchadiens, s’inscrit dans une stratégie claire et transparente de développement durable des offres de communication de notre pays ». Le ministre fait appel à la société Invivent- Tchad pour un transfert de compétence aux agents locaux, conformément au cahier des charges qui lie la SOTEL –Tchad et Invivent- Tchad, a conclu notre confrère Gérard. 


ACTUALITES | INTERNATIONAL | TCHAD | POLITIQUE | CULTURE | EXCLUSIF | Revue de Presse | English News | 中國