Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Corridor Bangui-frontière Cameroun : La MISCA se félicite des progrès accomplis


- 10 Mars 2014 modifié le 10 Mars 2014 - 09:03


Des soldats tchadiens de la Misca, à Bangui, lundi.  (Photo Miguel Medina. AFP)
Des soldats tchadiens de la Misca, à Bangui, lundi. (Photo Miguel Medina. AFP)
Bangui, le 8 mars 2014: Le Général de Brigade Tumenta Chomu Martin, Commandant de la Force de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), à l'occasion d'une rencontre avec des journalistes centrafricains, s'est dit satisfait des résultats positifs enregistrés dans la sécurisation du corridor qui relie Bangui à la frontière camerounaise. La sécurisation de cette voie a permis aux différents convois humanitaires, commerciaux et autres de circuler en toute quiétude. Les cas d’intimidation et de provocation par des éléments incontrôlés se sont considérablement réduits face à la fermeté des consignes du commandement de la MISCA, ainsi qu’à la discipline et au professionnalisme des unités de la Mission opérant le long de ce corridor.
 
La MISCA a démantelé les barrières illégales qui avaient été érigées le long du corridor, neutralisé les groupes illégaux actifs sur le terrain et escorté, à ce jour, 1 085 véhicules au profit des agences humanitaires, de commerçants, de la Force Sangaris et de particuliers. La MISCA met en garde tous les éléments qui seraient tentés d’entraver la circulation sur cette voie cruciale pour l'acheminement de l'aide humanitaire et les échanges commerciaux extérieurs de la RCA. 
 
Lors de sa rencontre avec des représentants de médias centrafricains, le Commandant de la Force s’est également félicité de l’amélioration significative de la situation d’ensemble en RCA, même si des cas isolés de violence continuent d’être enregistrés. Cette évolution positive, a-t-il souligné, est le résultat de la présence plus marquée de la MISCA sur le terrain, de la régularité de ses patrouilles et de la mise en œuvre robuste de son mandat, en coopération avec Sangaris. C’est dans ce contexte que la MISCA a mené, le 6 mars 2014, une opération de ratissage sur l’axe Bangui-Sibut, opération qui a permis de saisir différentes catégories d’armes et de munitions. Les individus en possession de ces armes ont été arrêtés et remis aux autorités centrafricaines compétentes.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements