Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d'Ivoire / Rupture collective du jeûne : « Un symbole du vivre ensemble », selon l’imam Yaya Traoré


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 12 Juin 2017 modifié le 12 Juin 2017 - 19:48

La ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Pr Mariatou Koné représentant sa collègue de l’Education nationale, Kandia Camara, marraine de la cérémonie, a indiqué que la responsabilité de la société civile doit être un relais pour réduire les inégalités.


Côte d'Ivoire / Rupture collective du jeûne : « Un symbole du vivre ensemble », selon l’imam Yaya Traoré
Côte d'Ivoire / Rupture collective du jeûne : « Un symbole du vivre ensemble », selon l’imam Yaya Traoré
Yaya Traoré, imam de la mosquée Pétro Ivoire d’Abobo a déclaré le 11 juin à la grande mosquée de Williamsville que la rupture collective du jeûne est « un symbole du vivre ensemble ». C’était au cours d’une conférence dite à l’occasion d’une rupture collective du jeûne organisée par la Confédération des organisations féminines musulmanes pour l’unité, la paix et le développement en Côte d’Ivoire (Cofem-CI).

Selon cet imam, qui a entretenu l’auditoire autour du thème : « La société face à ses responsabilités sociétales », les meilleures personnes au regard de Dieu sont ceux qui ont sa crainte. Ainsi, a-t-il invité les musulmans et tous les autres croyants à la piété. « La responsabilité de tout un chacun passe par-là », a-t-il affirmé. Souhaitant bon mois de Ramadan aux fidèles musulmans, l’homme de Dieu leur a exhorté au partage, à l’union et à demeurer dans la foi, pour mériter la confiance du Tout-puissant Allah.

La ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Pr Mariatou Koné représentant sa collègue de l’Education nationale, Kandia Camara, marraine de la cérémonie, a indiqué que la responsabilité de la société civile doit être un relais pour réduire les inégalités. Elle a exhorté ses « sœurs » de la Cofem-CI à persévérer dans l’union et la cohésion, pour voir triompher le bonheur et le développement. Pr Mariatou Koné a fait des dons en espèce d’une valeur totale de 410 000 F Cfa aux différentes entités présentes.

Pour sa part, la présidente nationale du Cofem-CI, hadja Mariam Coulibaly Fofana a relevé que cette rupture collective du jeûne qui est à sa troisième édition consécutive, répond à un souci « d’harmonie, d’union, d’entente et de cohésion au sein de la société ». « Toute chose qui justifie la présence de nos sœurs issues de plusieurs organisations chrétiennes féminines », a-t-elle précisé. Elle a souligné que le mois de Ramadan est un « moment de partage, de solidarité et surtout d’intense spiritualité pour dire merci à Allah pour tous ces bienfaits ».

Pour la vice-présidente, Koné Awa Cissé, « le Ramadan au-delà d’être un moment de partage et générosité est vécu par tous comme un cadeau divin ». Elle a adressé au nom de la présidente, les remerciements de la Cofem-CI à la marraine, ainsi qu’aux structures et autorités qui ont apportées leurs soutiens pour la réussite de l’événement.