Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Côte d'Ivoire: les influences extérieures (médiatiques, politiques, institutionneles


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 1 Janvier 2011 modifié le 1 Janvier 2011 - 15:37


Bonjour   Merci de m'interpeller à la fois sur ce que j'entend par commanditaires et sur le rôle des non ivoiriens dans ces élections.    J'en convient : la notion de commenditaire n'est pas précise car je désigne par ce terme pour faire simple toutes les influences qui ne sont pas celles des citoyens ivoiriens : les influences extérieures (médiatiques, politiques, institutionneles, .... ), l'action des groupes rebelles (le financement des armes par exemple), les financements occultes, etc .... Il y a plusieurs commanditaire dont les actions sont quelques fois divergentes mais généralement convergentes par le seul lien de leur intérêt commun. Je dit ceci pour vous montrer qu'il n'est pas necessaire de faire appel à la théorie du complot pour désigner sous un même terme "les commanditaires" des gens ou des institutions réunies par le seul motif de leur intérêts.  Il y a certainement des commenditaire qui appuient le camp Gbagbo mais ceux qui soutiennes le camps Ouattara sont tellement et visiblement dominant que l'on peut honnetement considérer que les commenditaire sont ceux qui Soutiennent le candidat Ouattara.   J'en convient également se sont les Ivoiriens qui ont voté et qui décident par le jeux de la majorité qui doit être président.  J'espère que vous serez d'accord avec moi qu'il doivent le faire en toute liberté, sans crainte, dans des processus transparent et surtout qu'il n'y pas de fraudes risquant d'inverser les résultats (ce dernier point pour faire comprendre que je ne parle ici que du second tour)   Or que sait on, en se limitant aux seuls point qui semblent ne pas être contestés   Les rebelles pro Ouattara n'ont pas complètement été désarmé.  Les observateurs indiquent que les règles n'ont pas été bien respectées dans les zones qu'ils contrôle.  Résultat on observe dans ces zones des scores à la soviétique   Dans les zone sous le contrôle de l'armé régulière les opérations électorales se sont à peux près bien déroulées.  Il en résulte des scores semblables à ce que l'on observes dans les pays démocratiques   L'annonce par la CEI immédiatement après le scrutaint était de 70% est devenu quelques jour après 84%   La précipitation de la communauté internationale à reconnaitre son candidat avant que l'on ai eu le temps d'analyser de façon transparentes ces bizarreries électoralles peut laiser à penser qu'elle ne souhait pas vraiement connaitre le vrais résultat, pour qui les ivoiriens avaient réelement voté   Cette observation s'ajoutes à d'autres bizzareries préelectorales qui curieusement vont  dans le même sens qui est d'éliminer Gbagbo.    Bons nombre d'africains on a l'esprit le cas des la RDC ou l'occident continu, par rebelles interposés, le commerce des produits miniers.  Les dégas collatéraux sont considérables viols et meutre de masse (on parle de 6 millios de morts).  Bons nombre d'africains interprète cela comme une continuation de la colonisation.   La volonté de la communauté internationale et leur bras armé sur place (dont Soro est un des chef) de vouloir imposer leur favori par la force  rend son discour suspect d'autant qu'en cas de conflit se sont des africains qui vont mourir - c'est pourquoi j'appaudi à deux mains toutes initiatives qui propose le dialogue pour éviter le sang, merci de m'en excuser   Cette periode de dialogue doit assi servir à savoir qui a été réèlement élu et si c'est impossible appeler à de nouvelle élection sachant que si rien n'est fait pour les rendres crédible le résultat risque de conduire à la même impasse   Jean-Paul Vanhoove , un citoyen du nord qui n'est pas solidaire des forces économiques et financières qui pillent l'afrique         ----- Original Message ----- From: Didier Mubinzi K. Naken To: lecridesopprimes@yahoogroupes.fr Cc: jp.vanhoove@wanadoo.fr Sent: Thursday, December 30, 2010 4:12 PM Subject: Re : [lecridesopprimes] Re: [HINTERLAND] FW: [Mfuma Ne Kongo++>] Cote d'Ivoire to contemplate dumping the CFA.   En l'état actuel des choses, la guerre n'est pas à souhaiter. Mais Monsieur Vanhoove, qui par ailleurs a déjà mis en cause "les commanditaires" dans d'autres post, ne se prononce pas sur le fond du problème: sont-ce les occidentaux qui ont voté à la place des Ivoiriens ? Pourquoi Gbagbo qui dit vouloir la paix aujourd'hui n'avait-il pas opté pour la reprise des scrutins dans la partie Nord comme le prévoit la loi électorale plutôt que d'opérer un passage en force.   Estime-t-on juste de priver une bonne portion des Ivoiriens de leur droit au vote? En s'assumant avec les voix du Sud, Gbagbo n'a-t-il pas semé les germes de séparation en plus?   Vérité et réconciliation, oui; vérité et justice, oui. En pleine négociation de la CEDEAO, Charles-Blé Goudé allume du feu et organise un rassemblement républicain avec la coopération des FDS.   Ne soyons pas uniquement des contempteurs !   Didier MUBINZI K.Naken (Master) Kinshasa, RD Congo skype:nakenabwoko De : jp.vanhoove <jp.vanhoove@wanadoo.fr> À : hinterland <hinterland@yahoogroupes.fr>; lecridesopprimes@yahoogroupes.fr; southerncocom@yahoogroups.com; cocomrdu@yahoogroups.com; Kathy Katende <lukusakatende@yahoo.fr>; John Kitoko <jkitoko@earthlink.net>; tshiunza@msn.com; Salomon Valaka <valaka100@hotmail.com> Envoyé le : Mer 29 décembre 2010, 16h 29min 17s Objet : [lecridesopprimes] Re: [HINTERLAND] FW: [Mfuma Ne Kongo++>] Cote d'Ivoire to contemplate dumping the CFA.   Qui appelle à la guerre, qui appelle à la discussion : restons simple , sinon il suffit de désigner le coupable et l'on trouvera toujours le lien : Ex les fables de Lafontaine "le loup et l'agneau", les procès de moscou (pour lex démocratie soviétique), etc ...  le problème c'est que les coupables (les commanditaires) ne risquent que leur investissement (les armes fournies à la rebellion)   Tenons compte des erreures du passé et soutenons les africains qui choississent la paix par le palabre (la forme la plus ancienne de la démocratie).  Chacuns des deux camps affirme que c'est son candidat qui a gagné : doit on faire mourir les jeunes de ce pays pour cela - Bien au chaud , les commenditaires des désordres en Côte d'Ivoire,  n'ont rien à perdre au sang versé par les jeunes africains : un spectacle qui rappelle celui des gladiateurs du temps de la Rome antique.   Jean-Paul Vanhoove