Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire: processus de sortie de crise, 1.000 ex-rebelles déposent les armes


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 5 Mai 2008 modifié le 5 Mai 2008 - 23:54

Le regroupement des ex combattants des Forces Nouvelles (ex rebelles) a eu lieu vendredi, à Bouaké (Centre du pays). Cette cérémonie qui a eu pour cadre le 3ème Bataillon s’est déroulée en présence du ministre ivoirien de la Défense, Michel Amani N’guessan, ainsi que de plusieurs responsables militaires nationaux et internationaux (ONUCI, Force Licorne). Au total, ce sont 1000 ex-combattants issus du groupe 1 qui ont été concernés par ce regroupement de Bouaké qui va prendre en compte 26.000 ex-combattants.


Côte d’Ivoire: processus de sortie de crise, 1.000 ex-rebelles déposent les armes

La Sentinelle



(Correspondance Abidjan)- Le regroupement des ex combattants des Forces Nouvelles (ex rebelles) a eu lieu vendredi, à Bouaké (Centre du pays). Cette cérémonie qui a eu pour cadre le 3ème Bataillon s’est déroulée en présence du ministre ivoirien de la Défense, Michel Amani N’guessan, ainsi que de plusieurs responsables militaires nationaux et internationaux (ONUCI, Force Licorne).

Au total, ce sont 1000 ex-combattants issus du groupe 1 qui ont été concernés par ce regroupement de Bouaké qui va prendre en compte 26.000 ex-combattants.
‘’En application de l’Accord politique de Ouagadougou et du 3ème accord complémentaire audit accord, les Forces armées des Forces Nouvelles (FAFN), vont regrouper leurs ex-combattants, stocker leurs armes selon le plan, le schéma et le chronogramme suivant’’, a introduit le général Soumaïla Bakayoko, chef d’Etat-major des FAFN avant de citer les six sites de Désarmement et de Démobilisation (DD), sis dans la sphère des ex-rebelles.

Il s’agit, selon l’orateur, des zones de Bouaké, Korhogo et Man, réhabilitées et équipées par le gouvernement, le Centre de commandement intégré (CCI) et le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRRC) pour une capacité de 1000 ex-combattants chacun. Il y a ensuite ceux de Ferkessédougou, de Kani et d’Odienné réhabilités et équipés par l’ONUCI (Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le CEMA des FAFN a insisté sur les ex-combattants qui sont cernés par l’encasernement. Il s’agit, a-t-il poursuivi, des éléments volontaires pour l’armée nouvelle qui vont rejoindre les casernes du Centre de Commandement Intégré pour servir au sein des Brigades mixtes, ensuite les éléments volontaires pour l’armée nouvelle qui vont rejoindre les casernes militaires des FAFN aux fins d’assurer l’intégrité du territoire national. Enfin, les éléments des forces paramilitaires qui vont servir dans les Douanes ainsi que les Eaux et Forêts.

S’agissant des micro-projets, ils vont prendre en compte tous les ex-combattants désireux de se réinsérer dans le tissu économique du pays. C’est pourquoi, le général Bakayoko s’est saisi de l’occasion pour remercier tous les acteurs de la sortie de crise et de l’aide qu’ils ont voulu accorder à la Côte d’Ivoire. Il leur a demandé de bien vouloir soutenir et appuyer le plan de regroupement en offrant toute sorte d’opportunités.

Le ministre de la Défense, Michel Amani N’guessan, représentant le Premier ministre en mission dans le Golfe, a, pour sa part, reconnu qu’avec la cérémonie de Bouaké, c’est la ‘’page des faiseurs de la paix et de la prospérité au profit du peuple ivoirien qui vient de s’ouvrir’’ dans le pays. Raison de plus pour appeler les chefs de guerre des ex-rebelles ainsi que les officiers des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire à faire un pas décisif et ferme, sans calcul, pour inscrire leurs noms dans les pages de l’histoire.


Germain KOUAME

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements