Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Crise centrafricaine : Les politiciens doivent faire une pause dans leur course au pouvoir


Alwihda Info | Par - 5 Novembre 2013 modifié le 5 Novembre 2013 - 19:38

L’OCPDDHC exhorte les politiciens Centrafricains aux agissements nébuleux de faire une pause dans leur course au pouvoir et, par un tant soit peu de patriotisme faire des propositions concrètes non politiciennes pour contribuer au redressement de notre pays.


Crise centrafricaine : Les politiciens doivent faire une pause dans leur course au pouvoir
Organisation Civile pour la Paix et la Défense des Droits de l'Homme en Centrafrique

COMMUNIQUE

Depuis la prise du pouvoir par les rebelles de la coalition ex-séléka le 24 mars 2013 et ce jusqu'aujourd'hui, nos frères et sœurs vivant sur le territoire national vivent dans la peur d'un lendemain encore plus sombre. Beaucoup de crimes ont été commis et beaucoup de violations des droits fondamentaux ont été relevées. Devant cette situation et, Vu l'incapacité totale des autorités politiques à faire stopper l'hémorragie et panser les plaies des Centrafricains, Vu l'impuissance ou le dépassement des entités œuvrant actuellement pour la défense des droits de l'homme en République Centrafricaine et Constatant que nos frères et sœurs continuent, encore aujourd'hui, de subir ces violations crapuleuses de leurs droits fondamentaux, avons décidé de créer l'Organisation Civile pour la Paix et la Défense des Droits de l'Homme en Centrafrique, OCPDDHC. Elle est une association apolitique et à but non lucratif. L’OCPDDHC s'est donnée comme mission de:

* Lutter contre la violence sous toutes ses formes
* Promouvoir les droits de l’Homme et l’État de droit
* Défendre et protéger les droits de l’Homme et les libertés fondamentales
* Lutter contre la corruption sous toutes ses formes
* Promouvoir la bonne gouvernance et la transparence
* Œuvrer pour l’insertion sociale des victimes des conflits en République Centrafricaine
* S’activer au tour des questions liées au genre
* Combattre la discrimination sous toutes ses formes
* Promouvoir le développement économique et social durable
* Œuvrer en faveur des personnes vulnérables.

L’OCPDDHC profite de cette occasion pour lancer un appel solennel à toutes les organisations amies du Centrafrique à fusionner leurs énergies en vue de mener un ensemble d’activités visant à contrecarrer les violations des droits de l'homme, renforcer le respect des libertés fondamentales et

promouvoir la culture de paix, dans une dynamique plus forte et plus efficace.

L’OCPDDHC engage en outre les autorités de la transition en République Centrafricaine à restaurer la sécurité et la paix sur toute l’étendue du territoire afin de favoriser l’acheminement des aides vers les populations meurtries. Aussi, l’autorité judiciaire doit être rétablie pour que les auteurs des crimes, viols et autres violations des droits humains soient tenus responsables de leurs actes.

L’OCPDDHC exhorte par ailleurs les politiciens Centrafricains aux agissements nébuleux de faire une pause dans leur course au pouvoir et, par un tant soit peu de patriotisme faire des propositions concrètes non politiciennes pour contribuer au redressement de notre pays.

Enfin, l’OCPDDHC se solidarise avec le peuple affecté qui, malgré ces abus, continue de croire à un lendemain brillant et affronte avec honneur et dignité humaine les actes sordides de ces arbitraires.

Fait à Lyon le 03 Novembre 2013
Le bureau exécutif.
contact@ocpddhc.org http://www.ocpddhc.org/main

Djamil Ahmat
Rédaction Alwihda Info En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements