Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Crise financière : L'assemblée nationale demande des comptes au gouvernement


Alwihda Info | Par APA - 5 Avril 2017 modifié le 5 Avril 2017 - 17:25


L’Assemblée nationale du Tchad a ouvert ce mercredi sa première session parlementaire 2017, sur fond de crise financière et économique, a constaté APA.


Crise financière : L'assemblée nationale demande des comptes au gouvernement
Le président de l’assemblée nationale du Tchad, M. Haroun Kabadi, présidant l’ouverture de la première session, a déclaré que, face à la situation de crise économique et financière que traverse le pays, le gouvernement doit traduire dans les faits les mesures fiscales contenues dans la loi des finances pour l’exercice 2017 qui sont destinées dit-il à accroitre la mobilisation des recettes fiscales.

«La question que l’opinion se pose aujourd’hui, est quels sont les impacts économiques et financiers des 16 mesures d’urgence prises par le gouvernement. L’assemblée nationale dans sa mission de contrôle de l’action gouvernementale va demander au cours de cette session à travers des questions orales de situer le peuple sur cette situation par rapport à l’économie réalisée grâce à la mise en œuvre de cette politique de coupe budgétaire», a dit Haroun Kabadi.

M. Kabadi informe que, les députés vont demander aussi l’évolution de la situation financière «notamment au regard des recettes pétrolières, de la restructuration de certaines institutions, de la collecte des taxes et impôts».

«Cet exercice aura pour effet de rassurer l’opinion et prédisposer les citoyens à mieux comprendre le sacrifice que le gouvernement peut être amené à leur demander de consentir à l’avenir» ajoute le président de l’assemblée nationale qui dit par ailleurs que, cette exigence de transparence engage les élus du peuple à soutenir la lutte contre la corruption engagée par le chef de l’Etat, Idriss Déby Itno.   

Le président de l’Assemblée nationale appelle tous les responsables dont la mission est de gérer les biens de l’Etat, à un changement de comportement

M. Haroun Kabadi appelle tous les membres du gouvernement, malgré leur calendrier chargé, de faire l’effort d’être devant les députés pour répondre aux questions qui leur seront posées dans l’intérêt national.

L’ordre de jour de cette première session de l’assemblée nationale comporte une dizaine des projets de lois, une proposition de loi, trois projets de loi qui avaient été reportés lors de la précédente session.

Elle comportera aussi 20 questions orales avec des débats adressés à différents ministres et six ateliers et journées de formation.  

Source : AHD/of/APA