Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

DJAMA SOULEIMAN ALI PROCUREUR & PROMETTEUR CORROMPU


Alwihda Info | Par Moussa Djama Guelleh - 31 Mai 2017 modifié le 31 Mai 2017 - 01:06

Qui est vraiment Djama Souleiman Ali?


DJAMA SOULEIMAN ALI  PROCUREUR & PROMETTEUR CORROMPU
Comme le surnomment les djiboutiens Djama ''Dhagoo'', ce dernier a vu basculé sa vie des salles de tribunaux de Djibouti aux projecteurs des médias nationaux et internationaux dans la fameuse histoire de la mort du juge Borrel assassiné dans une ancienne colonie française de la corne d’Afrique.

Djama Dhagoo se lança dans une course folie de défense en tant que procureur général de la république qui impliquait l'actuel autoproclamé président de Djibouti M. Ismael Omar Guelleh dans l'assassinat d'un juge français.


Ce magistrat appuyé par son cousin et premier homme du service secret djiboutien ''SDS'' M. Hassan Saïd Alias Hassan ''Madobé'' furent les boucliers des attaques de la justice et médias françaises pour soulager le dictateur Guelleh en manque de soutien.

La justice française avait entrepris un mandat d'arrêt à l'encontre Guelleh deux parapluies de Guelleh pour intimidation et subornation d'un témoin clé sur cette affaire de Borrel résidant en Belgique.

Hélas après un bras de fer entre les diplomaties françaises et djiboutiennes, les mandats d'arrêt s'annulèrent contre eux, pour ainsi les laisser se déplacer ou voyager hors du pays.

Pour loyauté et service du au dictateur Guelleh, le procureur fut récompensé par Guelleh/Haid a se servir du gâteau de pillage des deniers publics du pays.

Djama Dhagoo troqua sa robe noire de magistrat pour un nouveau costume de promoteur corrompu dans les contrats juteux de la famille de Haramous sur le plan national avec un pourcentage de bénéfice sur les deals.

Les dernières informations qui courent dans les rues de la capitale de Djibouiti, décrivent que cet indiscipliné et immature de magistrat promoteur corrompu n'hésite pas à exproprier tous les stations de carburant de la ville au détriment de la compagnie Oil Libya.


La dernière station dans la ligne de mire de Djama Dhagoo serait l'ancienne station de carburant du feu doyen et homme du pays Ali Gureeh (AUN) située sur la route d'arta non loin de la grande mosqué Marguiis.


Une fois de plus l'enfant malfrat Djama Dhagoo de Jago Buulduuq et donneur de leçons de discipline de coeur et d'esprit aux nouveaux magistrats du pays pille sans foi ni loi avec la bénédiction de papa Guelleh et maman Haid sans oublier la protection du cousin Madobeh.

Djama dhago a usé de la force avec l'appui de la gendarmerie djiboutienne en s'appropriant la station d'essence qui était l'héritage de la famille Ali Guree.

Mais le peuple ne se laissera pas dépouiller jusqu'à l'os et interpelle le président Guelleh pour lui dire que son valet doit cesser ses agissements sinon il serait responsable des conséquences qui en découleront.