Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

DJIBOUTI : Arrestations illégales et détentions arbitraires de deux hauts cadres du Mouvement des jeunes de l'opposition.


Alwihda Info | Par Huno Djibouti - 8 Août 2015 modifié le 8 Août 2015 - 12:20

Nous exigeons la libération sans conditions de Omar Hasan Waberi ainsi que Bilane Said Ibrahim.


DJIBOUTI : Arrestations illégales et détentions arbitraires de deux hauts cadres du Mouvement des jeunes de l'opposition.
Le secrétariat Général de mouvement des jeunes de l’opposition, Omar Hasan Waberi ainsi que Bilane Said Ibrahim, membre active de MJO sont depuis hier 07 Aout 2015 en détention arbitraire au commissariat de Hodane (Balbala). Nous ignorons tout des motifs officiels de ces incarcérations. Nous exigeons la libération sans conditions de Omar Hasan Waberi ainsi que Bilane Said Ibrahim, actuellement en détention semble-t-il pour avoir affirmé pacifiquement leurs opinions. Pour mémoire, des actes de tortures, de traitements dégradants et inhumains sont régulièrement signalés dans les lieux de détention et plusieurs militants y sont morts ces dernières années, dont le dernier en date, Mahamoud Elmi Rayale, militant de l’USN décédé à la prison de Gabode le 29 août 2013. Fin février 2013, la contestation du déroulement des élections législatives avaient donné lieu à d’importantes manifestations de l’opposition violemment réprimées. Depuis lors, les arrestations et les procès extrajudiciaires ou administratifs se succèdent à Djibouti contre toutes voix dissidentes, malgré l'accord-cadre Gouvernement/Opposition en date du 30 décembre 2014. En septembre 2013, la LDDH et la FIDH par la voix du président de la LDDH, Me Zakaria Abdillahi, avaient interpellé le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies sur la situation dramatique des droits humains, et en particulier des libertés politiques, publiques, syndicales ainsi que la persistance de la pratique de la torture à Djibouti. Le rapport adopté par le Comité des droits de l'homme des Nations Unies, à l'occasion de sa 114ème session en juin et juillet 2015 confirme que Djibouti ne se conforme pas à ses obligations internationales en matière de droits de l'homme, au détriment de ses citoyens qui continuent de faire l'objet de violations et de harcèlements constants par les forces de sécurité et ce, en toute impunité. Lire : http://fr.alkarama.org/item/1926-djibouti-le-comite-des-droits-de-l-homme-deplore-le-manque-de-mesures-prises-en-faveur-des-droits-de-l-homme


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements