Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

DJIBOUTI : La gendarmerie séquestre 11 militants, libérés par la justice


Alwihda Info | Par Huno Djibouti - 16 Juillet 2015 modifié le 16 Juillet 2015 - 23:28

Nous exigeons la libération sans conditions des militants, actuellement en détention arbitraire et séquestrés par la gendarmerie.


DJIBOUTI : La gendarmerie séquestre 11 militants, libérés par la justice
Les militants USN arrêtés le 14 et 15 juillet 2015 par la gendarmerie, lors d'une vague d'arrestations et déférés ce jeudi 16 juillet 2015 devant le parquet de Djibouti, ont été tous été relaxés par la justice. Pourtant, la gendarmerie les a de nouveau emprisonnés sans aucune raison à la SRD (service de recherche et de documentation) de Djibouti, où ils sont actuellement séquestrés. Voici la liste des 11 personnes dont un mineur âgé de 15 ans : 1) Salahdin Robleh Souldan; 2) Souldan Robleh Souldan; 3) Ahmed Hared Ismail; 4) Charmarke Houssein Miguil; 5) Ibrahim Hassan Abdi (député de l'USN-Dikhil); 6) Mahad Meiraneh Robleh; 7) Abdirahman Hirsi Robleh; 8) Said Ali Miguil; 9) hassan Houssein Dirieh; 10) Kennedid Ibrahim Awaleh; 11) Abdichakour Med Ibrahim (mineur âgé de 15 ans). Nous dénonçons les répressions et les arrestations arbitraires de tout azimut de ces deux (2) derniers jours à Dikhil visant à intimider et brutaliser les membres de l’opposition ainsi que leurs familles. En dehors de toute justification légale, nous dénonçons : le non-accès à un avocat ; le non-accès à un médecin. Nous dénonçons la détention Secrète. Nous craignons pour l’intégrité physique et psychologique de ces militants. Pour la énième fois, nous demandons au régime djiboutien : de se conformer aux dispositions constitutionnelles relatives à la protection des citoyens, au respect des libertés fondamentales, à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, au Pacte international relatif aux droits civils et politiques ainsi qu’à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ratifiés par la République de Djibouti ; nous exigeons la libération sans conditions des militants, actuellement en détention arbitraire et séquestrés par la gendarmerie ; à la cessation immédiate des poursuites et harcèlements à l'encontre de sympathisants ou de militants de l’opposition mais aussi à l’encontre de toute personne formulant des revendications démocratiques. Source : Œil de Dikhil.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements