Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

DJIBOUTI : Rachid Djama Ali, le souffre douleur de Mohamed Wabéri Assoweh


Alwihda Info | Par Ali-Sabieh. La Terre des Hommes intègre - 16 Novembre 2015 modifié le 16 Novembre 2015 - 15:01

Les anciens de l’éducation comme Rachid se trouvent dans des situations intenables parce qu’ils ont osé dire non à l’abrutissement généralisé.


Cet enseignant apprécié de tous débute sa carrière en 1990 était mon enseignant en 1996 classe de CM2 à l’école primaire d’Ali-Sabieh 2. En 2009, il devient conseiller pédagogique de la région d’Ali Sabieh. En 2011, il est soupçonné proche des opposants à la modification de la constitution du Dictateur Guelleh. Le Directeur Général de l’enseignement de l’époque Said Nouh transfère Monsieur Rachid Djama vers la capitale à la demande du préfet d’Ali Sabieh Mohamed Wabéri Assoweh (Monsieur Dalieh), qui, pour ce service rendu, lui a octroya une parcelle de terrain. Monsieur Rachid se vu interdire sa région alors qu’il venait souvent visiter son père âgé et malade ainsi que ses amis. En Février 2013, Mr. Rachid s’engage politiquement et anime les réseaux sociaux pour participer à l’effort de changement aux côtés des milliers des djiboutiens sous la bannière de l’Union pour le Salut National. Le préfet soupçonne que Rachid Djama est le rédacteur en chef du journal local ‘’le réveil’’, l’administrateur des pages d’œil Assajog , Ali-Sabieh.La Terre des Hommes Intègre, Assajog Aska etc.. Le demi-frère du préfet, à l’époque substitut du procureur stagiaire l’appelle et le menace parce qu’un article dénonçant le zélé Mohamed Wabéri fut publié dans la page Ali-SABIEH.LA TERRE DES HOMMES INTÈGRE et L’ŒIL D’ASSAJOG. Rachid étonné nie qu’il est l’auteur de ces écrits et tout lien avec ses pages ; Yasser insiste et le lendemain Rachid fut arbitrairement arrêté et conduit à la Brigade de la ville d’Ali Sabieh. Il sera relâché lorsque les administrateurs de la page se manifesteront. La répression va se poursuivre avec la suspension de son salaire et la perte de son titre de conseiller pédagogique. Là où des enseignants médiocres bénéficient des promotions et des avantages c’est le cas d’un certain GORILLE beau-parleur avec ses incompétences, chantant les louanges du Dictateur nommé conseiller technique du Premier Ministre pourtant ce dernier n’a jamais brillé par son professionnalisme. Les anciens de l’éducation comme Rachid se trouvent dans des situations intenables parce qu’ils ont osé dire non à l’abrutissement généralisé. Surement beaucoup de ses collègues se disent « balayo buul kaaga ayaa laga gala », mais sachez qu’aucun d’entre nous n’est à l’abri d’une une décision aussi injuste et aussi risible. Malgré les interventions de son ami d’enfance le ministre de l’énergie Ali Yacoub , Rachid reste sceptique . D’autre part, deux jeunes enseignants de la région se ridiculisent, ils vont se reconnaître surement. Ils sont les conseillers du préfet ignare Mohamed Wabéri Assoweh qui n'a jamais ouvrit un ordinateur et ses courriers, dans l’après-midi dans son mabraz en séance de Khat. Très souvent ; il les convoque tous les deux pour les utiliser pour sa défense via leur compte ‘Facebook’. Récemment un de leur a insulté directement M Rachid Djama alors que ce dernier est son ami d’enfance , son ex-camarade de classe et collègue du corps enseignant : seulement l’inculte préfet a réussi à les diviser. Monsieur Mohamed Wabéri Assoweh,l'actuel préfet, l'inculte marionnette de Djama télé a décidé de monter les jeunes Assajogs les uns contre les autres. Les Assajogs doivent se mobiliser pour faire dégager ce régime despotique ! Non au 4èm Mandat


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements