Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Darfour : Un véhicule de la MINUAD enlevé par des hommes armés


Alwihda Info | Par Djamil @ - 12 Mars 2009 modifié le 12 Mars 2009 - 17:41

DARFOUR - L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a signalé que la nuit dernière, un véhicule de la MINUAD a été enlevé par trois hommes armés non identifiés devant le domicile d’un des membres du personnel, à environ 500 mètres du siège de la MINUAD à El Fasher, au Nord-Darfour. Il n’y a eu aucun blessé et l’incident a été signalé aux autorités soudanaises.


DARFOUR - L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a signalé que la nuit dernière, un véhicule de la MINUAD a été enlevé par trois hommes armés non identifiés devant le domicile d’un des membres du personnel, à environ 500 mètres du siège de la MINUAD à El Fasher, au Nord-Darfour. Il n’y a eu aucun blessé et l’incident a été signalé aux autorités soudanaises.

La MINUAD a également signalé que des manifestations pacifiques de la population, dont la majorité étaient des jeunes et des personnalités syndicales, ont eu lieu aujourd’hui à Nyala au Sud-Darfour, pour condamner la récente décision de la Cour pénale internationale (CPI) de lancer un mandat d’arrêt contre le Président soudanais.

Au cours des dernières 24 heures, les forces de la MINUAD ont effectué 30 patrouilles de rétablissement de la confiance, 11 patrouilles d’escorte et 10 patrouilles de nuit dans 43 villages et camps de personnes déplacées. La police de la MINUAD a effectué 96 patrouilles dans et aux alentours des villages et camps de personnes déplacées.

Le Médiateur en chef conjoint Union africaine-ONU, Djibril YipènèBassolé, était à Doha, hier, pour participer à des réunions avec des responsables du Qatar et des représentants du Gouvernement soudanais et du Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE).

Pendant cette réunion, le Gouvernement soudanais et le MJE ont renouvelé leur engagement en faveur du processus politique de Doha et d’un règlement pacifique et négocié du conflit au Darfour.

M. Bassolé a l’intention de s’entretenir avec des représentants d’autres mouvements rebelles et des pays régionaux, dans les prochains jours, pour assurer un caractère plus inclusif aux pourparlers de Doha.

M. Bassolé devrait faire un exposé devant le Conseil de sécurité, le 26 mars prochain.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements